M. Bernier a défendu bec et ongles le projet de 15 milliards de dollars à la Chambre des communes.

Maxime Bernier réfléchit à la chefferie du Parti conservateur

Maxime Bernier réfléchit «sérieusement» à se présenter à la course à la direction du Parti conservateur du Canada.
Le Huffington Post Québec rapporte que le député de Beauce en a fait l'annonce samedi à Québec lors du congrès du Parti conservateur du Québec, où il était le conférencier invité.
M. Bernier a précisé qu'il était pressenti par des gens de l'Ouest canadien et du Québec, qui lui demandent de réfléchir à la possibilité de briguer la succession de Stephen Harper.
Maxime Bernier se dit un «promoteur de la liberté et la responsabilité individuelle». Il suggère de revenir aux principes économiques prônés par le Parti réformiste du Canada dans le passé, soit la décentralisation et la réduction de la taille de l'État.
Rona Ambrose est devenue chef intérimaire de l'opposition officielle le 5 novembre dernier. Une course à la direction débutera dans les prochains mois.
Outre Maxime Bernier, Kellie Leitch, Lisa Raitt, Peter MacKay et Jason Kenney figurent parmi les candidats potentiels intéressés à remplacer Stephen Harper.