Maud Cohen

Maud Cohen quitte la présidence, mais croit encore à la CAQ

Maud Cohen, qui quitte la présidence de la Coalition avenir Québec (CAQ) pour se joindre à la Fondation du CHU Sainte-Justine, estime que la CAQ a encore un rôle à jouer dans l'échiquier politique de la province et que la formation a la capacité de se relever des nombreux départs des derniers mois.
Dernièrement, le député Christian Dubé a quitté ses fonctions pour plutôt se tourner vers un poste à la Caisse de dépôt et de placement du Québec, alors que l'attaché de presse du chef François Legault, Jean-François Del Torchio, occupe désormais un poste dans les médias.
Maud Cohen quitte à son tour la CAQ, qui n'a pas sû augmenter ses appuis dans la population à l'occasion du scrutin du printemps.
Mais elle nie vouloir ainsi tourner le dos à la formation politique.
«Je ne quitte pas en froid avec le parti. J'ai toujours la même idéologie. L'ADN du parti est très fort. À la fin de la dernière campagne, on a senti une compréhension beaucoup plus forte de qui on était. C'est un parti qui est encore pertinent», a-t-elle insisté.
Son travail n'était pas moins intéressant parce que la CAQ devait jouer le rôle d'opposition, a-t-elle assuré lors d'un entretien avec La Presse Canadienne.
«On ne vit pas le fait d'être dans l'opposition de la même façon que les députés. Lorsqu'on est dans l'aile militante, comme je l'étais, qu'on soit dans l'opposition ou encore le parti au pouvoir, c'est la même chose. On demeure stimulé dans l'opposition», fait-elle valoir.
Il y a une «relève nombreuse» au sein de la CAQ et les départs permettront à de nouveaux visages de se faire connaître du public, estime Mme Cohen.
Maud Cohen précise qu'elle comptait initialement briguer un nouveau mandat à la présidence de la CAQ, mais que l'offre de l'hôpital Sainte-Justine est venu brouiller les cartes.
Mme Cohen occupera prochainement le poste de présidente-directrice générale de la Fondation du CHU Sainte-Justine.
Elle dit avoir été convaincue par le mandat de cette «grande institution» et par la possibilité de «pouvoir contribuer au développement des soins destinés aux enfants et aux mères du Québec».
Le président du conseil d'administration de la Fondation CHU Sainte-Justine, Michael M. Fortier, a vanté le profil de Mme Cohen, jeudi.
« En plus d'être reconnue comme étant une gestionnaire chevronnée, Mme Cohen possède une grande expérience de travail dans le domaine scientifique, ce qui lui permettra de bien comprendre les défis de la Fondation CHU Sainte-Justine, notamment au niveau du financement de la recherche», a indiqué M. Fortier.
Maud Cohen quittera ses fonctions de présidente de la CAQ, le 31 octobre. Elle débutera au CHU Saint-Justine quelques jours plus tard, le 3 novembre.