Pierre Karl Péladeau en compagnie du whip en chef du groupe parlementaire péquiste, Marjolain Dufour, député de René-Lévesque.

Marjolain Dufour quitte la politique pour sa santé

Marjolain Dufour quitte la politique, et ce, dès le 10 septembre. Le whip en chef de l'opposition officielle, député de René-Lévesque depuis plus de 12 ans, tire sa révérence en raison d'une grave hypertension qui l'amène à revoir son rythme de vie avant qu'il ne soit trop tard.
Sous médication depuis la fin 2014, M. Dufour estime qu'il n'est plus en mesure de remplir totalement le mandat d'un député. «Je n'ai pas la santé pour continuer et je n'ai pas le moral pour continuer, a-t-il ajouté. Je vois des gens partir très jeunes autour de moi et je veux être capable de profiter de la vie avec ma famille», confie le jeune grand-père de 56 ans.
Marjolain Dufour, qui a fait l'annonce de son départ à Baie-Comeau «par respect pour les médias locaux», n'a pas l'intention d'occuper un autre emploi. Il prendra donc son allocation de départ et sa prestation de retraite de l'Assemblée nationale. «Je veux être capable de prendre du temps pour moi, de me rétablir et de vivre encore de belles années», a dit le député démissionnaire.  Steeve Paradis (collaboration spéciale)
«Je veux être capable de prendre du temps pour moi, de me rétablir et de vivre encore de belles années», a lancé M. Dufour, qui est parvenu à contrôler ses émotions.
Parmi les facteurs qui l'ont amené à prendre cette décision, Marjolain Dufour souligne qu'il a eu le malheur de perdre sa mère et un cousin dans la dernière année. Le député assure qu'il n'avait aucun différend avec son chef Pierre-Karl Péladeau, qui a appris la décision vendredi soir.