Sur sa page Facebook, Agnès Maltais n'a pas mâché ses mots à l'endroit du Carnaval et les nominations annoncées lundi par Sam Hamad et le maire de Québec, Régis Labeaume, pour donner un nouvel élan à l'organisation qui a accusé un important déficit lors de sa dernière édition.

M. Couillard «se pompe tout seul», dit Maltais

Philippe Couillard «se pompe tout seul», se moque la péquiste Agnès Maltais au sujet de la sortie du premier ministre contre le projet de souveraineté du Québec.
«Il ne voulait pas parler d'économie, peut-être parce que son gouvernement est en mauvaise posture de ce côté-là, et il ne voulait pas parler sérieusement des demandes qu'il a à faire à Ottawa», a soutenu lundi après-midi la députée de Taschereau en marge d'une commission parlementaire à l'Assemblée nationale.
«Quand il ne veut pas parler de quelque chose, il parle de souveraineté», selon Mme Maltais.
Dimanche, lors d'une réunion de l'aile jeunesse du Parti libéral du Québec, à Shawinigan, Philippe Couillard s'est dit résolu «à ne plus laisser un pouce aux souverainistes», à rendre coup pour coup.
«Chaque fois qu'ils vont dire quelque chose sur la beauté idyllique d'un Québec indépendant, je vais immédiatement leur faire remarquer que ça doit être accompagné de chiffres, que ça doit être accompagné d'arguments, que ça doit être accompagné d'une démonstration crédible.»
Les Québécois vivraient «de longues années de souffrances et de difficultés économiques et financières» dans un Québec indépendant, a-t-il lancé. «Je dois le rappeler parce que lorsque j'écoute M. Péladeau, il ne parle que de ça», de faire du Québec un pays, a-t-il expliqué.
Sur sa page Facebook, le chef péquiste, Pierre Karl Péladeau, a estimé que «notre premier ministre s'empresse davantage à vendre le Canada au Québec qu'à défendre les intérêts de sa nation face à Ottawa».