La lutte au terrorisme est «une responsabilité partagée», a commenté en anglais Philippe Couillard, au cours d'un point de presse, en marge d'une annonce jeudi matin à Québec.

Lutte au terrorisme: les musulmans doivent faire leur part, selon Couillard

Les musulmans ont leur part de responsabilité dans la lutte au terrorisme, a soutenu le premier ministre Philippe Couillard, jeudi.
M. Couillard réagissait à l'attentat survenu la veille à l'aéroport de Flint, au Michigan, alors qu'un Québécois de 49 ans, Amor Ftouhi, est accusé d'avoir commis un acte de violence dans un aéroport, en poignardant un policier.
La lutte au terrorisme est «une responsabilité partagée», a commenté en anglais M. Couillard, au cours d'un point de presse, en marge d'une annonce jeudi matin à Québec.
L'État doit prendre des mesures de sécurité pour prévenir le terrorisme, tandis que la communauté musulmane doit rappeler à tous que ce n'est pas ce que l'Islam enseigne, que ça ne correspond pas à ce qu'est cette religion, a-t-il indiqué.
Les autorités traitent l'incident de Flint comme un acte possiblement de nature terroriste. L'homme aurait agi seul. La police fédérale américaine (FBI) doit faire le point en après-midi jeudi.
Le policier a survécu à l'attaque au couteau et est hospitalisé dans un état stable.
À la demande du FBI, des perquisitions ont été menées par la Gendarmerie royale du Canada (GRC) et le Service de police de la ville de Montréal (SPVM) à l'appartement de l'accusé à Montréal.
Ce serait injuste de stigmatiser toute la communauté musulmane à partir de cet incident, a commenté le premier ministre, en anglais.
Puis il a ajouté que «malheureusement», on ne pouvait pas «déconnecter ce genre d'événements - le terrorisme - de l'islam en général».
«La responsabilité est partagée», a-t-il fait valoir, considérant que nous avions «tous une responsabilité dans cet enjeu du terrorisme».