L'opposition libérale accuse la CAQ de manquer de transparence

L’opposition officielle a accusé vendredi le gouvernement Legault de manquer de transparence en refusant de dévoiler la hausse prévue des «coûts de système» pour l’année en cours.

Le coût de système correspond au taux d’augmentation des dépenses de l’État estimé strictement pour maintenir le statu quo, donc pour offrir exactement les mêmes services que l’année précédente, sans même prendre en compte les nouveaux investissements ou services.

Dans un débat en Chambre, le député libéral de La Pinière, Gaétan Barrette, a exigé du président du Conseil du Trésor, Christian Dubé, qu’il dévoile le pourcentage de hausse prévu des coûts de système.

M. Dubé n’a pas donné cette estimation précise. Il n’a pas fermé la porte à sa divulgation, mais il a laissé entendre que la décision ne dépendait pas seulement de lui.

«Je comprends très très bien ce qu’il (le porte-parole libéral) demande. Nous allons pouvoir au cours des prochains mois définir quelles sont les priorités et ce qui peut être mis dans les différents programmes, car je me fais répondre: on comprend où vous voulez aller dans la transparence, mais ce n’est pas toujours possible d’aller à cette vitesse-là.»

Le porte-parole libéral n’a pas accepté cette explication. Selon lui, le gouvernement a déjà en main tous les chiffres, mais refuse de les faire connaître. M. Barrette a rappelé à son adversaire qu’il avait eu recours à de nombreuses reprises au mot transparence dans ses interventions, mais qu’il fallait y donner suite.

«Que le ministre ne vienne pas nous dire que ça prend quatre ans. Le ministre commence déjà à dire: «ne nous en demandez pas trop». Non! Le coût de système, au Conseil du Trésor, vous le connaissez, vous pourriez le déterminer pour tous les ministères, pour toutes les sous-sections de ministère au prochain budget. Ça, ce serait de la transparence.»