«C'est la première fois dans l'histoire du Québec qu'une femme cumule le poste de vice-première ministre, de ministre de la Condition féminine et ministre responsable des PME», dit Lise Thériault.

Lise Thériault: un féminisme incarné par ses fonctions

La ministre de la Condition féminine, Lise Thériault, estime que les fonctions qu'elle cumule au sein du gouvernement incarnent le féminisme.
«Ce que personne n'a remarqué, mais que tout le monde aurait du voir est que c'est la première fois dans l'histoire du Québec qu'une femme cumule le poste de vice-première ministre, de ministre de la Condition féminine et ministre responsable des PME», a-t-elle commenté en mêlée de presse en marge d'une annonce sur les zone industrialo-portuaires.
«Quand on parle de femmes qui se prennent en main, on a ici une conjoncture particulière. Le programme Femmessor, l'entrepreneurship au féminin, c'est chez nous», a lancé Mme Thériault.
Jeudi, la ministre a dit vouloir tourner la page sur la controverse soulevée par ses propos où elle se disait égalitaire mais pas «féministe». La ministre, qui a par la suite dit être «féministe à sa manière» dans une lettre parue dans La Presse a réitéré que «le féminisme évolue en fonction des défis et des enjeux» et que la lutte aujourd'hui doit se faire «main dans la main» avec les hommes vers une société «égalitaire».
«Tous les combats que j'ai fait dans ma vie démontrent vraiment que je suis féministe à ma manière», a-t-elle dit.  «Je pense que tout a été dit et honnêtement je n'ai vraiment pas le goût de revenir sur cet épisode-là.»
<p>Dominique Anglade et Lise Thériault</p>
Anglade «absolument» féministe
Tout juste à côté de sa collègue lors de la mêlée de presse jeudi, la ministre de l'Économie, de la Science et de l'Innovation, Dominique Anglade, a pour sa part répondu sans détour lorsque questionné à savoir si elle se considérait féministe.
«J'ai été élevée par un père féministe et une mère féministe qui s'est engagée dans la cause des femmes alors à votre question, absolument, je suis féministe.»
Une réponse plus claire que sa collègue Thériault, a souligné une journaliste. «Je connais Mme Thériault depuis plus de 12 ans. Je l'ai vu évoluer auprès des femmes entrepreneures, auprès des femmes en politique et je peux vous dire que c'est une féministe qui se bat pour l'égalité des femmes.»