Jason Kenney quittera ses fonctions de député fédéral le 1er octobre prochain.

L'ex-ministre Jason Kenney quitterait la scène fédérale

L'ancien ministre Jason Kenney renoncera à devenir le prochain chef du Parti conservateur et quitterait la scène politique fédérale, a révélé la CBC, mardi.
Citant des sources, le réseau anglais de Radio-Canada affirme que M. Kenney aurait pris cette décision après avoir rencontré des amis proches et des conseillers à Ottawa et à Calgary au cours du dernier week-end. Il l'annoncerait au cours de l'été.
Le politicien albertain a évité de répondre aux questions des journalistes de la CBC, mardi. La décision de M. Kenney relancera vraisemblablement les rumeurs voulant qu'il tente de rassembler les forces de la droite albertaine, dont la division a été une des causes de la victoire néo-démocrates aux dernières élections provinciales.
Ministre clé sous Harper
L'homme qui a occupé plusieurs ministères importants sous le règne de Stephen Harper était pourtant considéré comme l'un des favoris de la course à la direction du parti.
Il a été élu à la Chambre des communes pour la première fois en 1997 à l'âge de 29 ans sous la bannière réformiste. En 2015, il a été facilement réélu dans la circonscription albertaine de Calgary-Midnapore, obtenant 66,73 % des suffrages. Le Parti progressiste conservateur de l'Alberta est sans chef permanent depuis mai 2015 alors que Jim Prentice avait quant à lui jeté l'éponge après avoir conduit sa formation à une première défaite électorale en quatre décennies. Personne n'a encore présenté sa candidature. 
Le congrès à la direction doit se dérouler avant le 30 avril 2017.