Les juristes de l'État ont poursuivi leurs moyens de pression en occupant l'entrée du complexe, mercredi matin.

Les juristes de l'État occupent l'entrée du complexe G

Au lendemain du vote qui a reconduit la grève des juristes de l'État, ceux-ci ont poursuivi leurs moyens de pression mercredi matin en occupant l'entrée du complexe G.
En grève depuis 17 semaines, les avocats et notaires de l'État québécois (LANEQ) ont voté à 63 % mardi soir pour la poursuite de celle-ci malgré qu'ils se soient dits à «bout de souffle» et «enragés» contre le gouvernement.
Les juristes de l'État ont poursuivi leurs moyens de pression en occupant l'entrée du complexe, mercredi matin.
La plus récente offre patronale pour le renouvellement de leur convention collective a également été rejetée dans une proportion de 96 % au terme d'une longue rencontre syndicale mardi.
Le président du Conseil du Trésor, Pierre Moreau soutient que les offres salariales sont conformes à la volonté de cette classe d'employés du gouvernement tandis que les principaux intéressés martèlent que c'est la réforme de leur mode de négociation qui importe.