Le maire de Lévis Gilles Lehouillier

Lehouillier encense Coiteux

Un ministre à l’écoute. Un ministre qui mène les batailles nécessaires même si elles sont difficiles. Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a salué vendredi Martin Coiteux, titulaire des Affaires municipales et de la Sécurité publique du Québec, qui annoncera sous peu son retrait de la vie politique à la fin de ce premier et unique mandat.

«C’est probablement le ministre, dans ceux que j’ai vus jusqu’à maintenant, le plus à l’écoute du monde municipal. Quand on le rencontre, il nous écoute et il nous dit : ça ne sera pas un dossier facile, mais on va s’y attaquer. C’est pas le gars qui baisse les bras. C’est extraordinaire de travailler avec un ministre comme M. Coiteux», a répondu spontanément le maire Lehouillier quand il a été interrogé sur ce départ imminent.

L’élu municipal a évoqué de bons souvenirs de séances de «brainstorming» avec son vis-à-vis provincial. «Il a le don aussi de nous expliquer les limites au niveau gouvernemental, mais en même temps, on a toujours cette ouverture», a fait valoir M. Lehouillier. 

Celui-ci lui reconnaît le mérite d’avoir fait adopter la première loi sur les gouvernements de proximité. Au-delà des principes qu’il contient, le politicien lévisien y voit plusieurs «outils» et «moyens d’action» pour renforcer les municipalités québécoises. «Ce pas-là n’aurait pas été possible si on n’avait pas eu un ministre aussi fort que M. Coiteux», conclut Gilles Lehouillier.