Une fois le nouveau dg déniché, le maire Gilles Lehouillier mettra un terme à la «modernisation» de la direction générale de la Ville.

Lehouillier «confiant» que le pacte fiscal sera adopté

Le maire de Lévis, qui accueille dans sa ville les membres de l'Union des municipalités du Québec (UMQ), est «confiant» de voir le nouveau pacte fiscal adopté par une majorité d'élus un peu plus tard aujourd'hui.
«Le gouvernement est dans une situation financière difficile, tout le monde en convient. À partir de ce moment-là, il faut tenter de faire pour le mieux. C'est ce que notre comité de négo a fait, ce que notre présidente a fait. Moi, je suis très confiant qu'aujourd'hui, la proposition qui va être mise sur la table devrait être entérinée par l'Union», a commenté Gilles Lehouillier ce matin, mettant de l'avant la «belle solidarité» du monde municipal. 
Aux compressions permanentes de 300 millions $, le maire de Lévis a opposé de «gros gains» comme la reconnaissance des gouvernements de proximité, la diminution des contraintes administratives et de nouveaux pouvoirs en matière de relations de travail. Il a parlé d'«oxygène minimum» pour que les villes gagnent en autonomie et améliorent éventuellement leurs finances. 
«Il faut regarder ce pacte fiscal comme un tout et c'est ce que nous allons faire aujourd'hui», a lancé M. Lehouillier.