François Legault a affirmé préférer du sang nouveau à la CAQ, plutôt que des transfuges. Il a cependant indiqué que si des députés péquistes étaient prêts à changer de camp, le parti reste ouvert.

Legault ne cherche plus de transfuges péquistes

Après avoir soutenu pendant deux ans que des députés péquistes s'apprêtaient à passer dans son camp, le chef caquiste François Legault dit maintenant que «ce n'est plus un objectif».
En point de presse, mercredi matin, le patron de la Coalition avenir Québec a soutenu que sa formation était plutôt à la recherche de sang neuf.
«On veut vraiment proposer l'équipe du changement, a indiqué M. Legault. Actuellement, je ne sais pas pourquoi, au cours des dernières semaines, beaucoup de gens se manifestent pour être candidats de la CAQ. Donc, on va avoir une équipe compétente et on se concentre à rencontrer des candidats qui sont surtout des nouvelles personnes en politique.»
Le chef caquiste a soutenu en janvier 2016 que le virage nationaliste de son parti a plu à des élus péquistes. Il a assuré que certains députés du PQ réfléchissaient à la possibilité de passer à la CAQ et que des rencontres avaient eu lieu à ce sujet. Depuis, chaque fois que la question lui est posée, M. Legault entretient cette possibilité. Mais pas mercredi.
Si un député péquiste voulait encore changer de camp, «on est ouverts», a dit M. Legault, mais «on ne fera pas d'effort» pour en attirer.
Moqueries de Lisée
Le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, s'est moqué du changement de discours de M. Legault. «Il était ici à quelques reprises au cours des dernières années et il vous a annoncé l'imminence de l'arrivée de députés péquistes dans son groupe, a nargué M. Lisée. Alors, maintenant, il doit constater son échec absolu et il fait semblant qu'il n'en veut plus.»
M. Lisée a illustré son propos en se référant à la fable de la Fontaine Le renard et les raisins dans laquelle un renard affamé dénigre la qualité de raisins parfaitement comestibles uniquement parce qu'il est incapable de les saisir.
Une équipe de tournage a croqué le point de presse du chef Legault en vue de faire une publicité. «C'est pour tourner de la pub, a indiqué le chef caquiste. Mais je ne parle pas de pub en campagne électorale. On va utiliser les médias sociaux pour faire mieux connaître les idées de la CAQ.»