François Legault a présenté sa nouvelle prise, Sonia Lebel, lors d'une conférence de presse tenue à Montréal, mardi.

Lebel veut poursuivre la lutte à la corruption avec la CAQ

L'ex-procureure Sonia Lebel se joint à la Coalition avenir Québec avec l'intention de poursuivre sa lutte contre la corruption.
Dans un point de presse, mardi, à Montréal, celle qui devient directrice adjointe du cabinet de François Legault a dit y voir une suite logique de son travail à la commission Charbonneau.
«C'est important que le travail que nous avons accompli ne tombe pas dans l'oubli et c'est important que la poussière ne retombe pas sur cette page de notre histoire, a déclaré Mme Lebel. C'est ce qui motive ma décision.»
Elle estime qu'il est «trop tôt» pour dire si elle sera candidate à la prochaine élection, même si son chef a indiqué qu'il le souhaitait et que la principale intéressée ne l'exclut pas.
«Après mûre réflexion, j'ai décidé de me rapprocher de la politique, ce qui n'est pas nécessairement naturel pour moi, a affirmé Mme Lebel. Je pense toutefois que c'est la bonne façon pour moi de continuer à contribuer à cette lutte contre la corruption qui a été amorcée depuis quelques années.»
L'avocate aura pour mandat d'élaborer des propositions en matière de lutte à la corruption. Des mesures qui feront partie de la prochaine plateforme électorale caquiste. «La politique est un univers nouveau pour moi, a dit Mme Lebel. J'aborde ce nouveau chapitre en sachant pertinemment que j'ai beaucoup de choses à comprendre, beaucoup de choses à apprendre, et c'est un nouveau défi que je suis prête à relever.»