Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, ainsi que ses 18 députés, qu'on voit ici au moment de leur assermentation en septembre, voteront pour le maintien de l'unifolié à l'Assemblée nationale.

Le vote sur le drapeau canadien à l'Assemblée nationale aura lieu

La «rencontre de la dernière chance» entre les partis politiques sur le drapeau canadien à l'Assemblée nationale a échoué, jeudi. Les élus devront donc voter officiellement sur le sujet mercredi.
La mathématique étant implacable, le gouvernement du Parti québécois perdra ce vote. L'unifolié demeurera donc au Parlement québécois, comme le souhaitent l'opposition libérale, qui a mené la contre-offensive dans cette affaire, et la Coalition avenir Québec.
Le whip en chef du gouvernement, Yves-François Blanchet, n'a pas fait mystère, jeudi, de son désir d'obliger les 19 députés caquistes à afficher publiquement leurs couleurs. «L'opinion publique portera un jugement», a lancé M. Blanchet.
Pour François Legault, «ça prend juste le PQ [Parti québécois] et les libéraux pour faire une guerre de drapeaux. Les vrais sujets concernent l'économie du Québec et la situation des finances publiques. C'est de ça dont les gens veulent parler».