VENUS aura pour mandat de s'attaquer à la menace des cyberattaques qui pourraient être perpétrées contre le gouvernement, les entreprises et les citoyens canadiens.

Le site de PKP de retour en ligne après la cyberattaque

Le site Internet du candidat à la chefferie péquiste Pierre Karl Péladeau est revenu en ligne, dimanche après-midi, après une éclipse provoquée par une cyberattaque. Pkp2015.quebec a été hors circuit pendant trois longues journées.
L'équipe entourant M. Péladeau ignore qui est à l'origine des agressions virtuelles. «Notre objectif était de remettre le site fonctionnel», a répondu l'attaché de presse Marc-André de Blois. La seule certitude, c'est que les frappes étaient délibérément dirigées contre l'adresse virtuelle du député de Saint-Jérôme que les sondages placent loin en avance pour succéder à Pauline Marois.
Les agressions virtuelles ont débuté lorsque pkp2015.quebec était hébergé chez un serveur informatique servant d'hôte à 29 autres clients. Plus de 200 incidents ont été relevés, en provenance du Québec, mais aussi en grand nombre de pays européens, principalement d'Allemagne.
Les attaques se sont multipliées quand pkp2015.quebec a déménagé vers un nouveau refuge virtuel ne comprenant qu'une seule adresse IP, donc réservée au candidat à direction du Parti québécois. Plus de 1000attaques se sont produites en quelques heures, jeudi soir.
Marc-André de Blois a indiqué que «des mesures sont prises pour éviter de nouvelles» cyberattaques. Le porte-parole a signalé au passage que l'équipe de Pierre Karl Péladeau «doit encore bloquer» des frappes qui n'ont toujours pas cessé.