La fusillade meurtrière au Centre culturel islamique de Québec a abasourdi la classe politique régionale.

Le Québec rejette cette «violence barbare», dit Couillard

La fusillade meurtrière du Centre culturel islamique relève de la «violence barbare» qui n'empêchera pas le Québec de demeurer pour «toujours une terre d'accueil» aux gens de toutes croyances et toutes origines, a réagi le premier ministre Philippe Couillard, dimanche soir.
Une rencontre d'urgence entre les ministres directement concernés par l'attentat de Sainte-Foy s'est tenue tard dimanche. Le ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, a fait savoir qu'il suivait la situation «de près» avec le Service de police de la Ville de Québec et la Sûreté du Québec (SQ).
La violence qui a déferlé sur la mosquée a abasourdi la classe politique. Tous les chefs de parti politique ont transmis sur Twitter leur sympathie envers les familles des victimes et condamnés les gestes posés. «Violence intolérable ce soir contre des musulmans à la mosquée de Sainte-Foy», a écrit le chef péquiste Jean-François Lisée.
«Exprimons notre désarroi face à cette violence insensée», a réagi le chef caquiste François Legault. La députée de Québec solidaire, Manon Massé, s'est dite «accablée» par cette «haine qui a frappé». «Deux personnes se sont arrogé le droit d'enlever la vie à nos concitoyens de confession musulmane, a-t-elle indiqué. Quand l'intolérance passe des discours aux meurtres, la solidarité est essentielle.»
Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a écrit que «les Canadiens pleurent les victimes de l'attaque lâche dans une mosquée de Québec».
Les députés de la région de Québec ont été choqués par la nouvelle. «C'est un événement sérieux et condamnable», a fait savoir le ministre responsable de la région de Québec, François Blais. La députée péquiste de Taschereau, Agnès Maltais, s'est dite «estomaquée» par les premières bribes d'information au sujet de la fusillade. Elle a décidé de ne pas assister au caucus précessionnel du PQ à Montréal, cette semaine, pour rester dans la capitale. «La gravité de l'événement le commande», a-t-elle indiqué. Il y a une mosquée dans sa circonscription, sur le boulevard Marie-de-L'Incarnation. «Je ne peux pas croire que la haine ait envahie quelqu'un à ce point, a-t-elle commenté. Il faut attendre de connaître les motifs, mais quel qu'il soit, je condamne la violence.»
Même réaction d'incrédulité chez le député caquiste de La Peltrie, Éric Caire. «C'est absolument déplorable, a-t-il commenté. Toute forme de violence devrait être bannie envers qui que ce soit Ça ne sera jamais une réponse à rien. On pense aux familles de victimes. On ne pense jamais qu'une affaire comme ça va arriver chez vous. Ça nous rappelle malheureusement qu'on n'est pas à l'abri d'un malade nous autre non plus.»
Le député libéral de Vanier, Patrick Huot, peinait à trouver les mots. «Je ne peux pas croire..., a-t-il laissé tomber. Je n'ai pas de mots. Ça n'a aucun sens. Tout est tellement pacifique à Québec. Je suis "flabergasté".»
Le député libéral fédéral de Louis-Hébert, Joël Lightbound, s'est dit «profondément attristé par les évènements tragiques et inexcusables survenus au CCIQ». Sa collègue ministre du Patrimoine, Mélanie Joly, a appelé à demeurer «forts et unis face à la peur et à l'intolérance». Le chef du NPD, Thomas Mulcair, a aussi appelé à se tenir «debout avec nos voisins musulmans contre la haine». La chef intérimaire du Parti conservateur, Rona Ambrose, a déclaré que les responsables de ce «crime innommable» devront «affronter la justice».
Ce qu'ils ont dit sur Twitter
Ce qu'ils ont dit sur Twitter«Le #Québec rejette catégoriquement cette violence barbare. Toute notre solidarité aux proches des victimes, des blessés et à leur famille.»
Philippe Couillard @phcouillard
«Violence intolérable ce soir contre des musulmans à la mosquée de Sainte-Foy.»
Jean-François Lisée @JFLisee 
«Je suis horrifiée. La police vient de confirmer qu'il y a des morts à la mosquée de Sainte-Foy. Je pense aux familles, aux ami-es.»
Agnès Maltais @AgnesMaltais
«Exprimons notre désarroi face à cette violence insensée.»
François Legault @francoislegault
«Acte intolérable, inhumain et troublant à Sainte-Foy. Condamnons le geste. Mes pensées pour les proches des victimes. Paix.»
François Paradis @fparadislevis
«Toute forme de violence devrait être bannie envers qui que ce soit Ça ne sera jamais une réponse à rien. On pense aux familles de victimes.»
Éric Caire @ericcaire