Le président de l’Assemblée nationale, François Paradis, tentera de calmer le jeu lors d’une rencontre avec les leaders, mardi.

Le président de l'Assemblée nationale, François Paradis rencontrera les leaders mardi

Le président de l’Assemblée nationale, François Paradis, tentera de calmer le jeu lors d’une rencontre avec les leaders, mardi.

Il les a convoqués en après-midi, à son bureau du parlement. La réunion devrait durer au moins 30 minutes, selon ce qui a été confirmé à La Presse canadienne.

C’est que les esprits s’échauffent à deux semaines de la fin de la session parlementaire, et le climat de travail au Salon bleu se détériore.

Jeudi dernier, le leader libéral Marc Tanguay a défié M. Paradis en refusant pendant de longues minutes de se rasseoir, tandis que le leader du gouvernement, Simon Jolin-Barrette, tutoyait le président.

M. Paradis est sorti de cet épisode passablement fragilisé. Il avait déjà été critiqué pour son refus de trancher la question de l’habillement et du décorum à l’Assemblée nationale.

Le 14 novembre dernier, les libéraux l’ont longtemps chahuté parce qu’il refusait de demander à M. Jolin-Barrette de retirer des propos jugés antiparlementaires.

Le président est en train de perdre le contrôle de sa Chambre, a lancé, vendredi dernier, la députée libérale Marwah Rizqy, en ajoutant toutefois que selon elle, M. Paradis a toujours la confiance des députés.

Le leader du Parti québécois, Martin Ouellet, a quant à lui refusé de lancer la pierre à M. Paradis, préférant plutôt braquer le projecteur sur M. Jolin-Barrette, à qui il reproche de manquer d’humilité.