Jean-François Lisée dit vouloir ainsi «faire des trous dans la propagande» canadienne et rappeler que «le Québec existait avant le Canada».

Le PQ veut faire contrepoids à «la propagande» du 150e

Il n'est pas question pour l'opposition péquiste de perturber une activité du 150e anniversaire de la fédération canadienne, mais le PQ a bien l'intention d'y mettre son grain de sel, a prévenu vendredi son chef, Jean-François Lisée.
Le Parti québécois veut faire valoir l'autre versant de l'histoire, tout au long de l'année de festivités canadiennes, grâce à son projet baptisé «L'Autre 150e».
M. Lisée dit vouloir ainsi «faire des trous dans la propagande» canadienne et rappeler que «le Québec existait avant le Canada».
Le chef péquiste s'est présenté à la presse, à Montréal, aux côtés des deux co-porte-parole de sa campagne «L'Autre 150e»: l'auteur-compositeur-interprète et rappeur Rod le Stod et la militante Marie Imalta Pierre-Lys, chimiste de profession.
La participation du PQ prendra la forme de prises de parole, de répliques dans les médias sociaux et d'autres formes qu'il n'a pas voulu toutes divulguer pour l'instant.
Le budget sera pris à même les fonds du Parti québécois. Le travail d'une demi-douzaine d'historiens qui alimentent cette campagne est fait bénévolement. Le quotidien The Globe and Mail a révélé récemment qu'une somme de 500 millions $ serait consacrée aux festivités du 150e de la fédération canadienne.