Bernard Drainville

Le PQ dévoile son cabinet fantôme

Bernard Drainville sera le nouveau leader parlementaire de l'Opposition officielle, a annoncé dimanche soir le Parti québécois (PQ), qui a dévoilé la composition de son nouveau cabinet fantôme.
Le chef péquiste, Pierre Karl Péladeau, a assigné Agnès Maltais au rôle de leader adjointe et le député de Rimouski, Harold LeBel, devient whip. Nicole Léger, la députée de Pointe-aux-Trembles sera présidente du caucus.
L'ancien leader parlementaire Stéphane Bédard devient porte-parole en matière de justice.
L'ex-aspirant à la direction du PQ, Alexandre Cloutier, qui était responsable de la justice, a été nommé porte-parole de l'opposition en matière d'éducation.
Pascal Bérubé, qui avait très tôt donné son soutien à M. Péladeau durant la course, a pris du galon. Lui qui était auparavant porte-parole de la sécurité publique a ajouté à cette responsabilité l'énergie et les ressources naturelles.
Une autre candidate à la course à la direction, Martine Ouellet a pour sa part gardé son rôle comme porte-parole des transports, de la stratégie maritime, de l'électrification des transports et des télécommunications.
La rumeur a commencé à circuler vendredi, à l'effet que M. Péladeau délogerait Stéphane Bédard, qui avait assuré la direction intérimaire du PQ pendant la course à la direction. Il assumait jusqu'à tout dernièrement les responsabilités de leader parlementaire.
Le nom d'Alexandre Cloutier faisait partie des prédictions pour le remplacer, mais c'est finalement M. Drainville qui en a hérité. Il sera aussi porte-parole en matière d'éthique et intégrité, de la loi électorale et de l'accès à l'information. Rappelons que M. Drainville, qui était également parmi les candidats à la direction du parti, avait abandonné la course pour appuyer M. Péladeau.