La porte-parole de l'opposition officielle en matière de condition féminine, Carole Poirier, demande au ministre des Transports de revenir sur les propos qu'il a tenus mardi devant la Chambre de commerce de Baie-des-Chaleurs.

Le PQ dénonce les propos «sexistes» de Poëti

Le Parti québécois exige des excuses du ministre Robert Poëti. Il déplore et dénonce «les propos sexistes et déplacés» qu'il a tenus.
La porte-parole de l'opposition officielle en matière de condition féminine, Carole Poirier, demande au ministre des Transports de revenir sur les propos qu'il a tenus mardi devant la Chambre de commerce de Baie-des-Chaleurs.
Évoquant un souper gastronomique devant se tenir plus tard cette année à Montréal avec les hôtes qui l'accueillaient, Robert Poëti a ajouté que les «conjointes sont bienvenues». Il a souligné qu'«on a beaucoup de centres d'achats à Montréal».
«Les femmes n'auraient rien de mieux à faire que de magasiner pendant que leur mari travaille?» demande aujourd'hui avec ironie Carole Poirier.
La députée péquiste dit joindre sa voix «à celles des femmes d'affaires présentes mardi qui ont jugé réductrices et peu impressionnantes les paroles du ministre».
«C'est d'autant plus offensant et inapproprié que ces propos sexistes ont été tenus à la veille de la Journée internationale de la femme, sur la tribune de la Chambre de commerce Baie-des-Chaleurs, dont 30 % des membres sont des femmes.»
«Un tel discours est indigne d'un membre du gouvernement, qui devrait plutôt être un modèle. Visiblement, malgré toutes les luttes, des efforts restent à faire afin de valoriser pleinement le rôle des femmes dans notre société. Le ministre doit immédiatement présenter des excuses pour ses propos inacceptables.»