En date de jeudi, vers 16h, la version anglophone du compte Twitter (Canada) comptait plus de 61 000 abonnés contre quelque 1600 pour la version francophone (AuCanada).

Le NPD se moque du nouveau compte Twitter «Au Canada»

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) a tourné en dérision l'initiative du gouvernement de faire entendre la voix (francophone) du Canada sur Twitter en créant le compte AuCanada.
Les néo-démocrates n'en ont pas forcément contre l'idée ou le ton plus décontracté employé sur le réseau social, mais bien contre la «qualité douteuse» du français des premiers gazouillis publiés mercredi.
«On a vraiment l'impression, avec les conservateurs, qu'il y a deux langues officielles au Canada: l'anglais et l'anglais traduit», a ironisé en Chambre le député Pierre Dionne Labelle, déclenchant l'hilarité dans les banquettes néo-démocrates.
Ces traductions sont un calque de l'anglais et prouvent que le français est une langue «de second rang» aux yeux des conservateurs, a-t-il ensuite plaidé.
«Par exemple, on écrit qu'il faut captiver l'attention du public plutôt que capter l'attention», et on a traduit le terme «eh» (que les anglophones emploient souvent à la fin de leurs phrases)par «ouais», a illustré M. Dionne Labelle.
Un autre message humoristique fait référence à un trait culturel qui caractérise davantage le Canada anglais - cette réputation de constamment ressentir le besoin de présenter des excuses, un stéréotype souvent évoqué par les humoristes aux États-Unis.
On a ainsi traduit le gazouillis:
par :
Les comptes sont sous la responsabilité du ministère des Affaires étrangères. Son titulaire, John Baird, a balayé du revers de la main les récriminations du NPD.
«Cette question est absolument ridicule», a-t-il lâché aux Communes.
«La campagne de Twitter (a été lancée) pour faire la promotion de nos valeurs, la promotion de tous les dossiers canadiens (...) en français et en anglais pour réfléchir (sic) les deux langues officielles du Canada», a poursuivi M. Baird.
En date de jeudi, vers 16h, la version anglophone du compte Twitter (Canada) comptait plus de 61 000 abonnés contre quelque 1600 pour la version francophone (AuCanada).