Le chef du Nouveau Parti démocratique, Jagmeet Singh, devait exposer vendredi cette proposition lors d’une allocution à Ottawa au Sommet sur le progrès, de l’Institut Broadbent.

Le NPD augmenterait l’impôt sur les bénéfices d’investissements

OTTAWA — Les néo-démocrates fédéraux augmenteraient l’impôt sur les bénéfices d’investissements pour financer un programme d’assurance-médicaments et améliorer les services de garde et le logement abordable.

Le chef du Nouveau Parti démocratique, Jagmeet Singh, devait exposer vendredi cette proposition lors d’une allocution à Ottawa au Sommet sur le progrès, de l’Institut Broadbent.

Cette promesse d’augmenter les impôts sur les gains en capital devrait constituer un élément clé de la plateforme néo-démocrate pour les élections d’octobre, aux côtés d’autres initiatives qui, selon le parti, cibleront les mieux nantis, financeront davantage de services pour les Canadiens et apaiseront un marché immobilier en surchauffe.

Sur les gains en capital, le NPD envisage plus spécifiquement d’imposer 75 pour cent des bénéfices sur les investissements, plutôt que 50 pour cent, une mesure qui rapporterait environ 3 milliards $ au Trésor fédéral, selon le parti.

Les néo-démocrates souhaitent aussi l’élimination d’une échappatoire fiscale autour des options d’achat d’actions, et la disparition d’outils d’évitement fiscal comme les titres au porteur et le recours aux paradis fiscaux.

Certains défendent toutefois l’échappatoire en matière d’options d’achat d’actions, qu’ils présentent comme un important outil pour attirer les talents et encourager les entreprises en démarrage.

Par ailleurs, de nombreux gouvernements ont déjà promis de s’attaquer aux paradis fiscaux, sans grand succès jusqu’ici.