Selon les conservateurs, ce n'est pas la première fois que le ministre de la Défense, Harjit Sajjan fait de fausses affirmations.

Le ministre de la Défense accusé de mentir

Les conservateurs ont déposé une plainte formelle au président de la Chambre des communes pour ce qu'ils estiment être des propos trompeurs tenus par le ministre de la Défense, Harjit Sajjan.
M. Sajjan, un ex-militaire, a offert des excuses formelles pour avoir exagéré son rôle dans une bataille majeure survenue en Afghanistan en 2006, en affirmant qu'il avait été l'architecte de l'opération Méduse.
Mais selon les conservateurs, ce n'est pas la première fois que M. Sajjan fait de fausses affirmations.
Ils demandent au président de la Chambre, Geoff Regan, de déterminer si le ministre a induit les députés en erreur lorsqu'il a blâmé le précédent gouvernement conservateur pour la réduction des avantages fiscaux accordés aux militaires canadiens déployés au Koweït.
Ils affirment que des documents déposés à la Chambre des communes montrent que ce sont en fait les libéraux qui ont éliminé ces avantages fiscaux, qui ont été rétablis depuis.
M. Regan a indiqué qu'il attendrait la réponse du gouvernement avant de prendre sa décision.
Trudeau tente de calmer les critiques
Le premier ministre Justin Trudeau résiste à la colère des partis de l'opposition qui réclament la démission du ministre de la Défense Harjit Sajjan, accusé d'avoir minimisé le rôle de ses anciens collègues des Forces armées canadiennes dans une bataille en Afghanistan.
«Le ministre a fait une erreur. Il a reconnu sa responsabilité et s'est excusé pour cela; c'est ce à quoi les Canadiens s'attendent quand quelqu'un fait une erreur», a-t-il dit en chambre.
M. Trudeau a rappelé que M. Sajjan avait longtemps servi son pays avec brio en tant que policier et soldat. Il a ajouté que M. Sajjan avait «toute (sa) confiance».
Excuses
Le ministre Sajjan a pour sa part réitéré ses excuses. «Je voudrais m'excuser pour mon erreur dans la description de mon rôle et retirer cette déclaration. Je suis profondément désolé», a-t-il dit devant les journalistes.
«Je n'ai pas voulu diminuer tout le travail que nos hommes et nos femmes dans les Forces armées canadiennes ont fait. Je suis profondément désolé», a-t-il ajouté.