Le ministre Blais s'engage à «simplifier» l'accès aux services publics

Le gouvernement québécois l'a déjà promis, sans toutefois mener le projet à terme. Mais cette fois est la bonne, assure le ministre François Blais : tous les services étatiques pour les citoyens et les entreprises seront accessibles à un guichet unique... dans plusieurs années.
Cet engagement était écrit dans le budget présenté par le gouvernement fin mars. Lundi, le titulaire de l'Emploi et de la Solidarité sociale a convoqué la presse pour insister sur cette annonce : l'État veut «simplifier» l'accès à ses services. «Les citoyens et les entreprises, eh oui, ont de la difficulté à s'y retrouver parmi l'ensemble des programmes et services des ministères et organismes.»
Il y aura vraiment un guichet unique? «L'important, c'est d'avoir une volonté très ferme», dit François Blais. «Par le passé, cette vision-là elle a été défendue. Mais pour différentes raisons, ça n'a pas été réalisé. Notre gouvernement a décidé que ça allait maintenant se passer, qu'on allait réaliser ça.»
Long processus
La «vision» promue par M. Blais, c'est d'installer un bureau de Services Québec dans toutes les MRC. Aussi de créer une ligne téléphonique et un site Web uniques pour contacter tous les organismes et ministères. «C'est Services Québec qui devient la porte d'entrée des services gouvernementaux pour les citoyens et pour les entreprises sur tout le territoire du Québec.»
La mutation sera longue, cependant. «Ça va se faire sur plusieurs années», convient M. Blais. «Aller à un endroit pour transiger avec l'État, ça a l'air simple comme ça, mais c'est compliqué parce ça demande vraiment une grande collaboration et une volonté politique.»
Actuellement, quelque «80 ministères et organismes gouvernementaux offrent plus de 955 services aux citoyens et 1800 services aux entreprises par l'intermédiaire de centaines de sites Web, de plus de 1000 numéros de téléphone et de plus de 450 points de services», note le ministre. «On peut dire : "Bonne chance, cher citoyen".»
Réduire l'effectif
Pour regrouper le tout en un seul endroit, il faudra fermer des bureaux, muter des employés, notamment. D'où l'échéancier élastique, explique François Blais. L'opération a également pour objectif de réduire les dépenses des ministères et organismes, entre autres en réduisant l'effectif.
Déjà, certaines informations peuvent être obtenues auprès de Services Québec sur le Web ou par téléphone (citoyens 1 877 644-4545; entreprises 1 800 644-0075).