Le maire de Laval, Gilles Vaillancourt

Le maire de Laval aurait offert 10 000 $ à Serge Ménard en 1993

Le maire de Laval, Gilles Vaillancourt, aurait offert 10 000 $ en argent comptant à l'ex-ministre péquiste Serge Ménard, alors que celui-ci était candidat dans Laval-des-Rapides lors des élections complémentaires qui se sont tenues dans cette circonscription en 1993, a rapporté lundi Radio-Canada.
Lors d'une entrevue accordée à la chaîne publique, Serge Ménard, aujourd'hui député du Bloc québécois dans Marc-Aurèle-Fortin, a soutenu qu'il avait immédiatement refusé cet argent.
Dans un communiqué transmis lundi soir, le maire Gilles Vaillancourt nie «catégoriquement» les allégations de Serge Ménard selon lesquelles il lui aurait offert une somme d'argent pour l'aider dans sa campagne électorale en 1993.
M. Vaillancourt soutient que c'est M. Ménard qui lui a demandé de l'appuyer lors de sa première campagne électorale dans une circonscription de Laval et qu'il lui aurait plutôt suggéré de se tourner vers des sympathisants du Parti québécois.
Selon M. Ménard, ce dernier aurait rencontré le maire Vaillancourt dans son bureau de l'hôtel de ville de Laval. C'est à ce moment que le maire aurait présenté au candidat péquiste une enveloppe remplie de liasses de billets, affirmant qu'il s'agissait d'une contribution à sa caisse électorale.
L'ex-ministre de la Sécurité publique et de la Justice dit avoir été estomaqué par la proposition et soutient qu'il a immédiatement refusé, tout en rappelant au maire de Laval les dispositions de la loi électorale, qui ne permet pas ce genre de dons.
Selon ce que rapporte M. Ménard, cela a immédiatement créé un malaise entre les deux hommes et M. Vaillancourt aurait démontré des signes de nervosité.
Et toujours selon Radio-Canada, le maire de Laval aurait aussi offert plusieurs milliers de dollars dans une enveloppe au député libéral dans Vimont, Vincent Auclair. L'offre du maire au jeune candidat libéral aurait aussi eu lieu au bureau de Gilles Vaillancourt, au printemps 2002, et lors d'une élection complémentaire. M. Auclair aurait aussi refusé les billets.
Gilles Vaillancourt est maire de Laval depuis 21 ans. Il a notamment été président de l'Union des municipalités du Québec entre 1995 et 1997.