Le ministre des Affaires étrangères, François-Philippe Champagne
Le ministre des Affaires étrangères, François-Philippe Champagne

Le Canada suspend son traité d’extradition avec Hong Kong

OTTAWA - Le ministre des Affaires étrangères, François-Philippe Champagne, dit que le Canada suspend son traité d’extradition avec Hong Kong. Il s’agit de l’une des mesures prises en réponse à la nouvelle loi sur la sécurité nationale imposée par Pékin au territoire.

Dans une déclaration, M. Champagne dit que le Canada va aussi traiter les exportations de biens sensibles vers Hong Kong de la même façon que ceux destinés à la Chine.

Cela veut dire que le Canada n’autorisera pas l’exportation d’articles militaires sensibles là-bas.

La Chine a imposé de nouveaux contrôles stricts à Hong Kong cette semaine, dans ce que M. Champagne qualifie de violation du cadre d’»un pays, deux systèmes». Ce cadre devait être en place pendant 50 ans après que le Royaume-Uni eut redonné Hong Kong à la Chine en 1997.

Dans sa déclaration, M. Champagne dit que le rôle de Hong Kong en tant que «plaque tournante mondiale» s’est construit sur cette base et, qu’en son absence, le Canada est contraint de réévaluer les dispositions existantes.

Ces décisions du Canada surviennent après que les États-Unis eurent décidé de cesser les ventes d’équipement militaire à Hong Kong.