La ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, répond à une question de l'opposition à la Chambre des  communes, jeudi.

Le Canada prend de nouvelles sanctions contre la Syrie

Le gouvernement canadien a annoncé vendredi des sanctions contre 27 membres importants du gouvernement du président syrien Bachar Al-Assad.
La ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, a indiqué par voie de communiqué que ces dirigeants sont maintenant assujettis à un gel des avoirs et à une interdiction des transactions.
Mme Freeland explique que l'ajout de leurs noms à la liste des personnes visées par des sanctions contribuera à accroître la pression internationale sur le régime pour qu'il cesse immédiatement les actes de violence arbitraires contre son propre peuple, comme l'attaque à l'arme chimique perpétrée ce mois-ci, et qu'il amorce des négociations sérieuses.
Plus tôt cette semaine, Mme Freeland avait demandé à la Russie, qui appuie le régime Al-Assad depuis longtemps, de larguer le président syrien et de faciliter son départ de manière à rétablir la paix dans la région.
Mme Freeland a dit que les sanctions annoncées vendredi font partie des efforts soutenus du Canada pour accentuer la pression sur le régime Al-Assad afin qu'il cesse ses violences contre des innocents, enfants, femmes et hommes.
Le communiqué précise que le Canada contribue aux enquêtes sur l'utilisation d'armes chimiques et à la collecte de preuves pour appuyer la poursuite en justice des auteurs de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité en Syrie.
«L'attaque à l'arme chimique perpétrée la semaine dernière au sud d'Idlib constitue un crime de guerre et est inacceptable. Le Canada collabore avec ses alliés pour mettre un terme à la guerre en Syrie et demander des comptes aux responsables», a dit la ministre Freeland.
Le Canada versera, sur trois ans, plus de 1,6 milliard $ consacrés à la sécurité, à la stabilisation, à l'aide humanitaire et à l'aide au développement, en plus d'avoir déjà accueilli plus de 40 000 réfugiés syriens au pays.