Le leader parlementaire du Bloc québécois, Jean-François Fortin.

Le Bloc québécois tiendra un congrès national à Rimouski

Pour la première fois depuis 2005, le Bloc québécois tiendra un congrès national la fin de semaine prochaine.
L'exercice, qui réunira quelque 800 délégués, se tiendra à Rimouski du 23 au 25 mai.
Un débat de fond sur les principes qui animent le parti s'y déroulera et permettra d'adopter les nouvelles orientations du Bloc québécois.
L'occasion pour le leader parlementaire du Bloc, Jean-François Fortin, de «repartir la machine du Bloc au niveau des idées».
Revigorer les militants
Pour revigorer la base militante du parti, les instances du Bloc ont décidé de s'inspirer de la démocratie participative pour que le programme émane réellement des idées proposées par les membres.
Ainsi, 75 congrès de circonscriptions ont eu lieu à travers la province au cours des derniers mois pour que les militants puissent jeter les bases de l'action politique du Bloc.
Une douzaine de congrès régionaux se sont ensuite tenus pour aboutir à la rédaction d'un cahier de propositions lié à une vingtaine de principes, qui sera présenté au congrès national.
Cette fin de semaine sera également l'occasion pour les deux candidats à la chefferie du Bloc québécois, André Bellavance et Mario Beaulieu, de courtiser l'appui des membres du parti.
Un débat formel aura d'ailleurs lieu lors du congrès. Le vainqueur de la course sera connu le 15 juin.