La ministre déléguée aux Transports Véronyque Tremblay était en Beauce vendredi pour annoncer le lancement de l’étude d’opportunité du prolongement l’autoroute 73 à Saint-Georges

L’autoroute 73 sera prolongée à Saint-Georges

Le gouvernement libéral s’engage à prolonger l’autoroute 73 à Saint-Georges. Un tronçon de 7 kilomètres aménagé en boulevard urbain débouchera sur la route 173, à la sortie de la ville.

La ministre déléguée aux Transports Véronyque Tremblay était en Beauce vendredi pour annoncer le lancement de l’étude d’opportunité de ce projet. Cette étude qui sera livrée d’ici un an déterminera le meilleur tracé pour ce nouveau boulevard et établira les coûts. Les travaux de construction commenceront en 2020.

Le maire de Saint-Georges Claude Morin souhaitait au départ un prolongement de type autoroute, afin que la 73 puisse se rendre éventuellement jusqu’aux frontières du Maine. Il s’est toutefois rallié à ce que propose le ministère des Transports. 

«On est très heureux de ce qui a été présenté. En fin de compte, il n’y a pas beaucoup de différence entre un boulevard urbain et une autoroute. Ce sera une route à 4 voies, séparées au milieu et avec certaines sorties», explique M. Morin en entrevue téléphonique. Selon lui, rien n’empêche que l’autoroute 73 soit prolongée jusqu’au Maine par la suite. 

Ce boulevard servira de voie de contournement de la ville de Saint-Georges, afin de désengorger la circulation et d’éviter que des camions lourds ne se retrouvent en plein centre-ville. En janvier, un accident mortel impliquant un poids lourd est survenu à quelques kilomètres de la fin de l’autoroute 73. 

«Il y en a régulièrement des accidents. Il faut vraiment le faire pour des raisons de sécurité», croit M. Morin. Selon lui, le tracé ne devrait pas comporter trop d’embûches ni de procédures d’expropriations. Le boulevard passera sur des terres situées en milieu humide, mais comme le gouvernement du Québec est le maître d’œuvre du projet, le maire de Saint-Georges croit qu’une entente avec des compensations ailleurs pourra être trouvée. 

Les derniers travaux de prolongement de l’autoroute 73 remontent à 2016 et ont permis de se rendre jusqu’au milieu de la ville de Saint-Georges. Le débit journalier de véhicules à cet endroit est de 1390, selon des données de 2016.