La semaine politique

L'insulte à l'injure
Les juristes de l'État ont appris par Purolator que le gouvernement leur réclamait des salaires versés en trop, parce qu'il a été incapable d'interrompre à temps l'émission de leur paie au début de leur grève. La méthode les a insultés, parce qu'il leur a fallu se rendre loin de chez eux pour aller chercher la réclamation dans les bureaux de Purolator. C'était la seule manière d'assurer la confidentialité et la traçabilité des réclamations, nous dit-on. L'opération a coûté 2253,80 $, soit 3,82 $ par missive. Un prix d'ami...
***
Ma parole
«On juge 2007 avec les yeux de 2017. Habituez-vous, c'est comme ça et c'est la règle que j'applique»
- Le chef péquiste, Jean-François Lisée, expliquant les raisons l'ayant conduit à expulser de son caucus le député Gaétan Lelièvre
***
Promotion et rétrogradation
Jeudi, le ministre des Finances, Carlos Leitão, a eu droit à une promotion temporaire en se faisant gratifier d'un «monsieur le premier ministre» par le président de l'Assemblée nationale, Jacques Chagnon, qui s'est corrigé tout de suite : «C'est une promotion qui vous convient peut-être ou qui ne vous convient pas, mais je vais vous ramener au poste de ministre des Finances». «C'est suffisant», a répondu M. Leitão, en rappelant cependant qu'il était aussi ministre du Revenu.
***
La mise de Côté
***
Le penseur de Rodin
Estimant avoir été piégé par un journaliste, le libéral Jean-Marc Fournier entend dorénavant prendre le temps nécessaire avant de réagir aux questions des médias, au lieu de leur répondre sur-le-champ. Dorénavant, a-t-il dit, il sera moins rapide et il reviendra avec de meilleures réponses. «Chassez le naturel...» Certains pensent qu'il faudra lui offrir une reproduction du Penseur de Rodin pour lui rappeler sa résolution.
***
Aux premières loges
La sortie du chef péquiste était courue. Surtout après les propos tenus plus tôt par son leader, Pascal Bérubé, selon qui le PQ est mathématiquement cuit s'il ne s'entend pas avec QS. «Il y a du monde», a noté M. Lisée, alors que les journalistes s'entassaient dans la petite salle prévue pour les points de presse. «J'espère que vous avez votre billet», a-t-il blagué. Ne vous en faites pas, s'est-il fait répondre, tout le monde sur la Tribune de la presse a son billet de saison. Et, contrairement au député Gaétan Lelièvre qu'il a dû exclure de son caucus, cette semaine, personne n'a sollicité son billet auprès d'une firme de génie, a remarqué un collègue. Bon joueur, M. Lisée a opté pour la rigolade.