La semaine politique

Vive le New-Brunswick libre!

La chef bloquiste, Martine Ouellet, qui s’accroche à son siège à l’Assemblée nationale, est inaudible dans cette enceinte. Il arrive toutefois qu’elle participe (un peu) à l’actualité. Elle y est parvenue cette semaine en demandant à la ministre Lucie Charlebois que les fournisseurs de la future Société québécoise de cannabis soient Québécois, de la même manière que ceux du Nouveau-Brunswick seront de cette province. La question était légitime, mais Mme Charlebois l’a prise de haut. «Je ne savais pas que le Bloc québécois était rendu aussi au Nouveau-Brunswick... Ils vont s’appeler le “Bloc québécois-New-Brunswick”»? «Ils vont séparer, peut-être, deux provinces au lieu d’une»… Si l’on osait, on écrirait que Mme Charlebois en avait fumé du bon.

***

Première en tout

Tous les jours, les partis politiques envoient des communiqués de presse pour convoquer les journalistes dans l’heure qui suit ou le lendemain matin à la première heure. La Coalition avenir Québec s’est distinguée lundi en acheminant une convocation de presse pour le 8 décembre prochain, presque 20 jours plus tard! Et pour un rendez-vous assez banal, soit un point de presse qu’animera à 9h ce jour-là le chef François Legault afin de dresser le bilan de la session politique à Québec. Être la première formation politique dans les intentions de vote ne suffit pas à la CAQ? Il faut aussi qu’elle dégaine ses communiqués de presse bien avant les autres? 

***

Deux petites pages

Le ministre de l’Immigration, David Heurtel, était fin prêt jeudi à répondre aux critiques de la Vérificatrice générale, qui soutenait que les cours de francisation sont peu suivis et surtout peu réussis au Québec. Il s’est levé au Salon bleu et a annoncé qu’il déposait — oh, comme ça tombait bien! — un plan d’action le jour même. Avide de connaître ses solutions, Le Soleil n’a pas comblé sa faim. Le plan d’action du ministère de l’Immigration tient sur deux petites pages, où sont inscrits quelques vœux pieux. Dire qu’on reproche parfois à certains ministères d’écrire des documents trop longs…

***

Le «bravo» de Legault

En début de semaine, François Legault a envoyé des fleurs à Philippe Couillard. Il lui a dit «bravo» en pleine période des questions, alors qu’il était question de la Mise à jour économique et des baisses d’impôt du gouvernement. M. Couillard est resté tout «abasourdi» par ce commentaire, lancé sur un ton sincère. Il a par la suite cherché ses mots et semblait déstabilisé. Mais les choses n’ont pas tardé à revenir à la normale en cours de semaine. Les deux chefs de parti ont retrouvé leurs critiques acerbes l’un pour l’autre et, c’est bizarre, mais, les mots venaient plus facilement. 

***

La mise de... Côté

Chaque semaine, découvrez une des esquisses de caricature laissées en plan par André-Philippe Côté.

***

La phrase de la semaine

«J’ai une petite barbiche blanche. Mais non, je ne me prends pas pour le père Noël»

— Le ministre des Finances, Carlos Leitão, lors de la présentation de la Mise à jour économique et financière