La semaine politique

Dégaine ta capsule

C’est pratique d’avoir des capsules vidéo déjà prêtes en poche. En pleine crise sur le nationalisme ethnique, le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, a publié sur sa page Facebook une vidéo de lui sur le thème «promouvoir nos valeurs». Un petit résumé simple à comprendre de la position de la CAQ sur cette question. Sur YouTube, le parti a 28 capsules similaires toutes tournées l’automne dernier, où le chef se trouve toujours dans le même décor. Appelées «Conversation avec François Legault», ces capsules présentent plutôt des monologues sur différents thèmes. Une façon d’avoir réponse à tout? Comme dans les scouts, la CAQ est toujours prête. Prête à dégainer sa capsule vidéo dès qu’un thème prend de l’ampleur dans l’actualité. 

Manon Massé, championne

Le Parti québécois avait tellement de pétitions à présenter cette semaine à l’Assemblée nationale qu’il a dû demander davantage de temps de parole. Le député Sylvain Gaudreault a été le plus actif avec pas moins de six dépôts différents, qui ont touché des sujets aussi variés que la défense des droits, les bornes de recharge rapide pour véhicules électriques et… les tirages moitié--moitié. Depuis 2014, M. Gaudreault a été l’un des députés ayant accepté de parrainer le plus de pétitions, soit 21. Mais d’autres députés affectionnent encore plus les pétitions que lui. Simon Jolin-Barrette, de la Coalition avenir Québec, en a présenté 31. L’aspirante première ministre de Québec solidaire, Manon Massé, peut être considérée comme la championne en la matière avec 44 pétitions. So-so-so, solidarité.

Un message de la reine

Oyez, oyez! Sa Majesté la reine Élisabeth II, chef du Commonwealth, a fait parvenir une lettre aux élus de l’Assemblée nationale pour souligner le jour du Commonwealth qui a été célébré, comme chacun sait, le 12 mars. Sans faire offense à qui que ce soit, on peut noter que sa missive est plutôt banale. Elle évoque par exemple la tenue des Jeux du Commonwealth le mois prochain à Gold Coast, en Australie. «Le succès de ces Jeux reposera en bonne partie sur la participation de milliers de bénévoles aux côtés des athlètes et des officiels», dit la reine. Bien que nous n’ayons pas procédé à une enquête exhaustive, notons que nous n’avons pas trouvé un seul député qui ait lu son message.

Partie de cache-cache

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, paraît filer un mauvais coton depuis quelque temps. Mais rien ne semble lui redonner autant de tonus politique que les questions des partis d’opposition à l’Assemblée nationale. Cette semaine, il s’est cabré devant le caquiste François Paradis. Il a même créé le mot-clic #cacheCAQ pour mieux pourfendre le parti de M. Legault. Une façon pour lui d’affirmer que la CAQ n’a aucune position en matière d’organisation des soins de santé. Mais il a éludé les questions portant sur 13 500 patients vulnérables, souvent des personnes âgées et des malades chroniques, «qui ont besoin d’être pris en charge rapidement», selon les mots de M. Paradis. En éludant les questions, Gaétan Barrette a lui-même joué à cache-cache.

+++

«Le ministre des Finances du Québec a qualifié la CAQ de parti de nationalisme ethnique. C’est une accusation très grave, hystérique, inacceptable. C’est de la sale petite politique.»

 — Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, récusant des propos tenus par le ministre Carlos Leitão.

Lors du 92e Congrès de l’UPA (Union des producteurs agricoles) à Place Québec, François Legault de la CAQ.

Mise de Côté