La délégation de Wallonie-Bruxelles est établie à Québec depuis 30 ans. Elle est installée dans des bureaux de la rue De Buade, et son délégué général occupe cette résidence située dans Sillery.

La délégation de Wallonie-Bruxelles à Québec pourrait déménager à Montréal

Après trois décennies de présence diplomatique à Québec, le délégué général de Wallonie-Bruxelles pourrait quitter la capitale pour s'établir à Montréal, a appris Le Soleil.
La délégation de Wallonie-Bruxelles est établie à Québec depuis 30 ans. Elle est installée dans des bureaux de la rue De Buade, et son délégué général occupe une résidence située au 1301, avenue Charles-Fitzpatrick, dans Sillery. Le gouvernement wallon envisage de mettre en vente cette maison. L'information circule en effet depuis quelque temps en Belgique. Le site d'information 7sur7 rapportait l'affaire en décembre. Le ministre-président wallon, Paul Magnette, avait indiqué que le bâtiment, qui appartient à l'agence wallonne pour les exportations, était situé loin du centre-ville et qu'il coûtait cher à entretenir. Il précisait qu'il n'était pas question de supprimer la représentation à Québec. L'attaché de presse de M. Magnette, Frédéric Masquelin, n'a pas donné suite à notre demande d'entrevue jeudi.
Plus récemment, le 9 février, le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Rudy Demotte, confirmait en commission parlementaire en Belgique que le déménagement de la résidence du délégué général de Wallonie-Bruxelles à Québec vers Montréal était «à l'étude». Actuellement, c'est Daniel Sotiaux qui occupe le poste de délégué général. M. Sotiaux n'était pas en mesure de nous accorder une entrevue, jeudi, a fait savoir Sophie Omari, responsable des communications de la délégation à Québec. 
Mme Omari a admis que la vente de la maison de l'avenue Charles-Fitzpatrick est envisagée. Elle a par contre refusé de confirmer qu'on déménagerait la résidence du délégué général à Montréal. «Ça, ce n'est pas quelque chose qui est confirmé. Ce sont des hypothèses, et il n'y a rien de confirmé à ce jour.»
Regrouper les activités diplomatiques
Une délégation belge doit débarquer à Québec au cours des prochaines semaines afin d'évaluer la faisabilité de ce transfert, a rapporté M. Demotte devant les députés, en soulignant qu'un déménagement vers la métropole permettrait un gain d'efficacité, car il aurait l'avantage de regrouper les activités diplomatiques avec celles de l'attaché économique et commercial de Wallonie-Bruxelles, qui est basé à Montréal. Il n'est pas clair si certains membres de la délégation resteraient à Québec dans l'éventualité du départ du délégué général.
La Fédération a aussi récemment étudié la possibilité de se départir du bâtiment qui abrite la délégation de Wallonie-Bruxelles à Paris, situé sur le boulevard Saint-Germain, pour renflouer ses finances. Le projet a cependant été abandonné.
La délégation de Wallonie-Bruxelles au Québec est établie dans le Vieux-Québec et compte une équipe formée du délégué général, de cinq chargés de mission et d'une secrétaire. Sa mission est de faire connaître aux Québécois la région francophone belge de Wallonie-Bruxelles, qui compte 4,5 millions d'habitants, et «d'aider les Wallons et les Bruxellois, intéressés par le Québec, à établir les contacts nécessaires à la réalisation de leurs projets», lit-on dans son site Web. 
Les relations diplomatiques entre la Belgique et le Québec sont soutenues depuis plusieurs années, notamment grâce à de nombreux échanges d'étudiants entre les deux nations. M. Demotte, ministre-président de la Fédération, a d'ailleurs rencontré le premier ministre québécois Philippe Couillard il y a quelques semaines à peine lors du passage de ce dernier en Belgique.