François Legault en compagnie de Sonia LeBel, qui représentera la CAQ dans Champlain, en Mauricie.

La CAQ solidifie ses appuis et le PLQ recule

MONTRÉAL — La Coalition avenir Québec (CAQ) solidifie ses appuis, alors que le Parti libéral du Québec (PLQ) recule dans les intentions de vote, selon un sondage Léger-Le Devoir-Journal de Montréal publié samedi.

D’après l’enquête menée en ligne du 4 au 8 mai auprès de 1018 personnes, la CAQ recueille 35% de la faveur populaire, une hausse d’un point depuis avril. Le PLQ perd trois points, ce qui le ramène au creux de 26% déjà enregistré en mars.

Tant le Parti québécois (PQ), à 22%, que Québec solidaire, à 10%, voient leurs appuis stagner.

Chez les francophones, la CAQ obtient 41% des intentions de vote, contre 16% pour les libéraux et 26% pour le PQ.

Avec ces données, la firme Léger estime que la CAQ est au seuil d’un gouvernement majoritaire.

Trois répondants sur dix estiment que le changement est davantage incarné par la CAQ. Le parti de François Legault est notamment vu comme le meilleur pour gérer les finances publiques.

La CAQ domine aussi en matière de promotion de la culture québécoise, de protection de la langue française et de francisation des immigrants.

En mêlée de presse, samedi matin, le chef caquiste s’est montré prudent.

«Je ne tiens rien pour acquis. Moi, je m’attends à ce que ça se resserre», a-t-il soutenu.

«J’avoue que nos adversaires n’ont pas eu une performance extraordinaire dans les derniers mois, donc je m’attends à ce qu’ils s’améliorent, qu’ils se ressaisissent.»

+

LA CAQ ANNONCE 7 NOUVEAUX CANDIDATS À MONTRÉAL

La CAQ a annoncé sept nouvelles candidatures en vue des prochaines élections sur l’île de Montréal, où le parti ne détient actuellement aucun député.

Le chef de la CAQ, François Legault, a dévoilé samedi matin les noms de ceux qui porteront les couleurs caquistes dans plusieurs secteurs de la métropole.

On retrouve parmi les candidats Julie Séide (Bourassa-Sauvé), Simon Langelier (Laurier-Dorion), Vicky Michaud (Marguerite-Bourgeoys) et Marc Hétu (Marquette).

Sonya Cormier, Janny Gaspard et Michelle Morin tenteront quant à eux de se faire élire respectivement dans les circonscriptions de Rosemont, Viau et Westmount-Saint-Louis.

M. Legault dit être «inspiré» par la «diversité des intérêts» parmi ses candidats.

Selon lui, le Parti libéral du Québec «tient Montréal pour acquis», citant en exemple l’état des écoles «qui tombent en ruine».

«De plus en plus de familles pensent s’installer en banlieue. Après 15 ans, c’est le temps que ces familles disent ce qu’elles pensent du gouvernement libéral. Nous avons rassemblé pour elles l’équipe du changement, en vue du 1er octobre. L’île de Montréal n’appartient pas au Parti libéral. Elle appartient à tous les Montréalais et à tout le Québec», a déclaré M. Legault dans un communiqué.