Kevin O'Leary publie puis retire une vidéo de tir au fusil

Le fait de publier une vidéo de tir le jour des funérailles des victimes de l'attentat de Québec comme l'a fait le candidat conservateur Kevin O'Leary est «grossier», «insensible» et «excessivement stupide», juge le ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale.
Le candidat conservateur Kevin O'Leary s'est attiré les foudres du ministre de la Sécurité publique et des députés de son propre parti en publiant, jeudi après-midi, une vidéo de tir au même moment où les funérailles des victimes de l'attentat de Québec se déroulaient.
Le candidat à la direction du Parti conservateur a partagé sur les réseaux sociaux une vidéo de 15 secondes où on le voyait tirer avec plusieurs armes à feu, dont ce qui semble être une arme automatique, à un centre de tir de Miami.
La vidéo a, depuis, été retirée «par respect pour la cérémonie», a écrit M. O'Leary sur Twitter.
L'homme d'affaires a publié les images au même moment où la cérémonie funéraire de trois des six victimes mortes par balle dans une mosquée de Québec se tenait à Montréal.
Le fait de publier une vidéo de tir à ce moment était «grossier», «insensible» et «excessivement stupide», a affirmé le ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale.
M. Goodale n'avait pas vu la vidéo à son entrée aux Communes. Lorsqu'un journaliste la lui a présentée, il a d'abord dit qu'il ne voulait pas commenter le comportement «étrange et bizarre» de candidats conservateurs.
Le député conservateur Gérard Deltell estime que le candidat a fait une «erreur de jugement» et qu'il avait bien fait de supprimer la vidéo.
«La politique, c'est rien de facile. Il faut toujours juger à chaque fois qu'on fait un pas. Il est clair que c'était une erreur, il l'a corrigée», a-t-il dit.
Ses collègues Pierre Paul-Hus et Alain Rayes - qui appuient le candidat Andrew Scheer dans la course - se sont montrés plus abrasifs à l'égard de M. O'Leary.
«C'est totalement inacceptable, c'est un manque de jugement de sa part», a lancé M. Paul-Hus, avant d'ajouter qu'il avait agi de façon «complètement stupide».
Son collègue Alain Rayes croit que cette nouvelle prouve encore une fois que Kevin O'Leary est déconnecté de la réalité du Québec. «Je pense qu'il vient encore de démontrer son manque de sensibilité», a-t-il soutenu, rappelant le fait que M. O'Leary ne voulait pas apprendre le français au départ.
En entrevue téléphonique avec La Presse canadienne, le candidat conservateur Steven Blaney a parlé d'un «opportunisme maladroit» alors que «tout le Québec est en deuil».
«C'est maladroit, des coups d'éclats, dans les circonstances», a-t-il souligné.
Le député bloquiste Gabriel Sainte-Marie s'est dit «très fâché» de la nouvelle.
«C'est un manque de jugement complet. Il fait le guignol sans aucun jugement. Il va faire passer Trump [Donald] pour de la petite bière s'il continue comme ça», a-t-il lancé.