Jean-Marc Fournier

Jean-Marc Fournier aborde la possibilité de rouvrir la Constitution

Le ministre des Affaires intergouvernementales du Québec a fait ce que peu de politiciens à Ottawa oseraient faire: il a parlé de la possibilité de rouvrir la Constitution.
Jean-Marc Fournier, qui a présenté une allocution jeudi lors de la première journée de la conférence politique 2020, a donné des exemples illustrant comment le paysage s'est modifié positivement sur ce sujet au cours des dernières années.
L'un de ces changements, a-t-il dit, a été la motion de 2006 aux Communes sur la reconnaissance du Québec an tant que nation. Un autre a été l'accord spécial conclu avec le Québec cette année sur le financement fédéral pour la formation de la main d'oeuvre.
Il a aussi mis l'accent sur le fait que Québec n'a pas signé la Constitution: selon lui, les Québécois ont des opinions très tranchées à ce sujet et il faut en tenir compte.
Mais il parlait de la réouverture comme d'une certitude éventuelle, sans toutefois offrir de suggestion sur qui devrait s'en charger ni quand.
La Constitution n'est pas un tabou non plus, a-t-il déclaré. C'est le contrat fondamental du pays, a-t-il ajouté.
Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, avait brièvement évoqué l'idée d'un Québec qui se joindrait éventuellement à la Constitution lors de la visite du premier ministre Stephen Harper à Québec le mois dernier.