Sur le site web du prestigieux cabinet McCarthy Tétrault figurent le nom, la photo et la nouvelle adresse courriel de l'ancien premier ministre dans la liste des avocats associés.

Jean Charest avocat au cabinet McCarthy Tétrault

L'ex-premier ministre Jean Charest retourne à la pratique du droit au sein du cabinet McCarthy Tétrault, à Montréal.
À titre d'avocat associé, M. Charest fournira des conseils stratégiques aux clients canadiens et internationaux de la firme qui s'affiche comme le plus important cabinet d'avocats au Canada en matière de litige et de droit des affaires.
L'ex-chef du Parti libéral du Québec (PLQ) participera en outre aux initiatives de marché du cabinet aux États-Unis, en Europe, en Chine, en Inde, en Afrique et en Amérique latine.
«C'est avec beaucoup d'enthousiasme que je me joins à l'équipe de McCarthy Tétrault qui a été le premier cabinet national et dont le passé est intimement lié au développement du Québec et du Canada», a déclaré M. Charest dans un communiqué diffusé jeudi.
M. Charest avait signifié il y a quelques mois sa décision de pratiquer à nouveau le droit et avait, dit-on, l'embarras du choix parmi les cabinets de prestige.
Chez McCarthy Tétrault, l'ex-leader libéral retrouvera des figures familières. Le président du conseil et chef de la direction du cabinet, Marc-André Blanchard, est un ancien président du PLQ, et l'ex-premier ministre libéral Daniel Johnson assume un rôle d'avocat-conseil auprès de la firme.
«En 28 ans de vie politique, la diversité des initiatives qu'il a menées au Québec, au Canada et à l'étranger, l'envergure des projets qu'il a développés, la portée des ententes qu'il a négociées et conclues, ainsi que les nombreux dossiers particulièrement difficiles qu'il a eu à gérer, font de lui une ressource tout à fait unique pour nos clients», a déclaré M. Blanchard.
M. Charest travaillera avec les clients et les associés de tous les bureaux du cabinet, à Montréal, Québec, Toronto, Calgary, Vancouver et Londres.
Battu au scrutin général du 4 septembre après neuf ans passés à la tête du gouvernement, M. Charest a quitté la direction du Parti libéral au lendemain de sa défaite. Il avait entrepris sa carrière politique en 1984 sur la scène fédérale au sein du Parti progressiste conservateur.
Âgé de 54 ans, M. Charest a été admis au Barreau en 1981.
De nombreux anciens premiers ministres contemporains ont trouvé leur niche dans des cabinets d'avocats une fois leur carrière politique terminée. Parmi ceux-ci figurent Brian Mulroney (Norton Rose), Lucien Bouchard (Davies Ward Phillips & Vineberg), Jean Chrétien (Heenan Blaikie) et Pierre Marc Johnson (Heenan Blaikie).
M. Charest a refusé jeudi d'accorder des entrevues. Il devait, en soirée, prononcer une allocution devant des gens d'affaires au Albany Club de Toronto, sa première activité publique depuis son retrait de la vie politique en septembre.