Le nouveau chef du NPD veut démontrer que malgré son turban, il partage « les mêmes valeurs » que le Québec.

Jagmeet Singh suscite la curiosité

Partout où il va depuis qu’il est le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Jagmeet Singh ne passe pas inaperçu. Son passage à Alma ne fait pas exception, sauf que contrairement à ce que les sondages laissent voir, il soulève davantage la curiosité que l’indignation.

Le nouveau chef a répondu aux nombreuses questions des médias, mardi, en compagnie de la candidate pour le NPD dans Lac-Saint-Jean, Gisèle Dallaire, de la députée de Jonquière, Karine Trudel, et de son nouveau chef parlementaire, Guy Caron. De religion sikhe, Singh arbore une longue barbe et porte un turban.

« Mon but n’est pas de convaincre le Québec d’accepter mon turban et ma barbe. Mon but est de démontrer aux gens que je partage les mêmes valeurs progressistes sociodémocrates », a-t-il souligné d’entrée de jeu.

Pour sa première visite au Québec en tant que chef du NPD, Jagmeet Singh avait choisi le Lac-Saint-Jean pour les raisons qu’on connaît. Si un récent sondage du Forum Angus Reid révélait qu’un Québécois sur deux ne voterait pas pour un chef qui porte un turban, ce n’est pas ce que le nouveau chef a ressenti sur le terrain.

« J’ai remarqué que les Québécois ont une ouverture d’esprit et c’est la nation qui est la plus progressiste à travers le pays, a mentionné Jagmeet Singh dans un très bon français. Je suis convaincu que nos valeurs progressistes vont connecter avec les gens d’ici. »

Au cours de son entretien avec les journalistes, qui a duré près de 30 minutes, Jagmeet Singh a surtout répondu à des questions en lien avec ses croyances religieuses. Cette situation ne lui dérange pas, même s’il souhaite mettre l’accent sur ses quatre piliers auxquels il a milité pendant sa compagne à la chefferie, qui sont les inégalités, les changements climatiques, la réconciliation et la réforme électorale.

« Je ne parle pas beaucoup de mes croyances, je parle surtout de mes valeurs, mais si les gens ont des questions, je suis ouvert pour répondre, a-t-il partagé. C’est important pour moi de parler avant tout des valeurs et des politiques de notre parti. »

Le chef du NPD a assuré que ce défi n’était pas plus grand au Québec qu’ailleurs au pays.

« À Toronto, et on parle ici d’une des villes les plus diversifiées au monde, il y avait pourtant une politique avec les policiers qui arrêtaient les gens seulement à cause de la couleur de leur peau, a-t-il réagi. Il y a des enjeux à travers le Canada et je n’aime pas entendre que c’est spécifique à une région. »

Jagmeet Singh a pu prendre le pouls de la population jeannoise au cours de la journée de mardi. Il a visité le Centre de solidarité internationale, la Nichée et la Web Shop, avant d’aller faire un tour au centre commercial Plaza 1 pour rencontrer les citoyens. Il a conclu sa tournée en dégustant de la tarte aux bleuets et du fromage en grains Saint-Laurent.

Il s’est même transformé en serveur en offrant des pointes de tarte aux journalistes, répétant qu’il ne s’agissait pas de pots-de-vin.

Enjeux

Blague à part, Jagmeet Singh est bien au fait des enjeux du Lac-Saint-Jean et il sait parfaitement qu’il s’agit d’une région très majoritairement francophone. En ce sens, il a abordé la question avec des militants du NPD lors d’un rassemblement, lundi soir, à l’hôtel des Cascades.

« J’ai parlé de la richesse de la langue et de protéger la culture, a souligné le politicien de 38 ans. Ce n’est pas un hasard que le Québec soit une nation progressiste, je pense qu’il y a un lien à faire entre la langue et la culture. La langue française a formé une culture qui est devenue plus progressiste. C’est important qu’on protège et qu’on fasse la promotion de la culture. »

Sur une note plus légère, Jagmeet Singh a même confié que sous son turban se cache une longue chevelure. Il n’a toutefois pas été possible de connaître son secret lorsque vient le temps de choisir la couleur de son turban. Il a d’ailleurs eu besoin des journalistes pour lui rappeler qu’il en portait un de couleur jaune mardi.