De passage à Rivière-du-Loup dans une résidence de personnes âgées, le chef du NPD a rappelé que son parti a proposé une augmentation des pensions de vieillesse au Québec.

Jack Layton séduit par le côté vert de Rivière-du-Loup

À sa deuxième visite dans la circonscription de Montmagny-L'Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup, sa première dans l'Est depuis le déclenchement de cette élection complémentaire, le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Jack Layton, était en visite hier à Rivière-du-Loup, question d'appuyer son candidat, Francois Lapointe.
«Les citoyens ont une occasion en or d'appuyer François Lapointe, un candidat qui peut faire avancer les choses quand on parle entre autres d'environnement et de développement durable», commente le chef néodémocrate,  ajoutant avoir été impressionné par l'importance accordée à Rivière-du-Loup au volet environnemental.
«Rivière-du-Loup est très avancée en matière de développement durable. J'ai passé 20 ans en politique municipale et selon moi, probablement aucune autre ville au Canada n'est plus avancée à ce chapitre. J'ai encouragé le maire Morin à continuer en ce sens et je l'ai assuré de notre appui», dit-il avant de visiter une résidence pour personnes âgées.
«Les temps sont difficiles pour eux, encore plus pendant cette récession. Le NPD a proposé d'augmenter les montants versés pour les pensions de vieillesse du Québec et du Canada. Je veux leur dire que nous sommes là pour les aider», explique-t-il en estimant excellentes les chances du NPD de l'emporter.
«On m'a longtemps dit que nous ne pourrions faire élire de députés au Québec alors que le NPD a fait élire Thomas Mulcair dans Outremont et, à la dernière élection, nous avons terminé deuxièmes dans quatre autres circonscriptions. Le temps de récolter les fruits de nos efforts est venu et l'automne, c'est le temps idéal pour récolter les fruits, n'est-ce pas ?» concluait-il en arborant son large sourire légendaire.
M. Layton sera suivi aujourd'hui à Rivière-du-Loup par le chef libéral Michael Ignatieff, qui viendra rencontrer des gens d'affaires et appuyer son candidat, Marcel Catellier.
L'élection complémentaire dans cette circonscription de 7 495 km2 qui compte près de 78 000 électeurs inscrits est nécessaire à la suite de démission du bloquiste Paul Crête qui a tenté sa chance sans succès sur la scène provinciale à la récente élection. Il a été défait par l'ancien maire de Rivière-du-Loup, Jean D'Amour. Le vote par anticipation se poursuit toute la journée.