De tous les murs que Marcello Di Cintio a pu voir, celui qui sépare Israël de la Cisjordanie est le plus intimidant. «Vous ne pouvez pas vous empêcher de vous demander : \"Est-ce que je pourrais vivre à l'ombre d'une structure semblable?\"»

Investiture républicaine: un mur entre les États-Unis et le Canada?

Le candidat à l'investiture républicaine Scott Walker estime que l'idée d'ériger un mur entre les États-Unis et le Canada est une question légitime qui mérite d'être examinée.
Les candidats républicains ont l'habitude d'adopter la ligne dure sur l'immigration illégale, mais ils se concentrent généralement davantage sur la frontière sud avec le Mexique.
Lors d'une entrevue à l'émission Meet the Press, présentée au réseau américain NBC, le gouverneur du Wisconsin s'est fait demander s'il souhaitait construire un mur au nord également.
Selon M. Walker, les forces de l'ordre du New Hampshire ont évoqué cette idée lors d'une assemblée locale et elles ont soulevé des inquiétudes légitimes. Il s'agit donc d'un enjeu sérieux qui devrait être examiné par les autorités, a-t-il ajouté.
La frontière entre les États-Unis et le Canada est la plus longue du monde, s'étendant sur plus de 8891 kilomètres.
Alignement sur trump
Le milliardaire Donald Trump s'est fait le champion de la question de l'immigration illégale dans la course à la Maison-Blanche en promettant notamment la construction d'un mur permanent à la frontière sud, dont les frais seraient entièrement assumés par le Mexique. Il s'est également engagé à cesser d'accorder la citoyenneté américaine d'office aux bébés nés aux États-Unis, une idée à laquelle s'était montré ouvert M.Walker, avant de reculer.
Les opinions tranchées de M.Trump, qui trône toujours au sommet des sondages des primaires, semblent avoir encouragé ses rivaux à prôner des positions plus sévères sur l'immigration illégale.