Des embâcles de glace sur la rivière Chaudière ont été responsables d’importantes inondations dans les dernières années.
Des embâcles de glace sur la rivière Chaudière ont été responsables d’importantes inondations dans les dernières années.

Inondations des rives de la rivière Chaudière: Québec forme un comité d’experts

Le gouvernement du Québec annonce la mise sur pied d’un comité d’experts indépendants qui a pour mandat d’évaluer les solutions durables pour diminuer les risques d’inondation des rives de la rivière Chaudière.

Des sorties de lit printanières majeures de cette rivière de la région Chaudière-Appalaches sont survenues en avril dernier. Quelques municipalités riveraines ont subi de lourds dommages, notamment Beauceville, où une centaine d’édifices du centre-ville devront être démolis, a-t-on appris il y a deux semaines. Beauceville a subi le 16 avril sa plus grave inondation depuis 1991.

Le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Benoit Charette, explique que le comité, qui est déjà à l’oeuvre, a pour objectif de faire l’inventaire des solutions porteuses à l’échelle du bassin versant de la rivière et de recommander celles qui seront jugées les meilleures et les plus adaptables pour réduire les risques d’inondation de la rivière.

Le comité devra remettre son rapport final au ministre au plus tard le 3 avril prochain; ce rapport sera rendu public par la suite.

Le comité est composé de Pascale Biron, professeure titulaire au Département de géographie de l’Université Concordia; Étienne Boucher, professeur au Département de géographie de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), et Wael Taha, ingénieur associé et spécialisé en hydraulique en présence des glaces à la firme de génie-conseil Lasalle NHC.

La rivière Chaudière, longue de 185 kilomètres, prend sa source dans le lac Mégantic et se jette dans le fleuve Saint-Laurent à Lévis. Elle est bien connue pour ses inondations et elle requiert une attention particulière, surtout en ces temps de changements climatiques, selon le ministre Charette. Il promet que les actions qui découleront des travaux du comité seront mises en œuvre avec diligence.