Stéphane Dion

Incidents violents: Dion blâme «l'idéologie sanglante» des islamistes et la Russie

Le ministre canadien des Affaires étrangères, Stéphane Dion, établit un lien entre la série d'incidents violents survenus cette semaine et l'idéologie «extrêmement sanglante» promue par des militants islamistes.
Dans une entrevue accordée à La Presse canadienne à l'occasion de la fin de l'année, il a soutenu qu'il était temps que la Russie se mette à concentrer ses efforts à lutter contre les organisations terroristes plutôt que de s'acharner à combattre aux côtés du gouvernement syrien.
M. Dion est revenu sur la mort d'une touriste canadienne en Jordanie, sur l'assassinat d'un ambassadeur russe en Turquie et sur la mort de plusieurs citoyens de Berlin qui célébraient à l'approche de Noël.
À son avis, toutes ces attaques résultent des efforts de recrutement déployés par Daech (le groupe État islamique).
Le ministre blâme par ailleurs la Russie pour le soutien qu'elle apporte indirectement à Daech en aidant le régime de Bachar el-Assad à reprendre le contrôle du territoire syrien.
Il a qualifié la chute de la ville rebelle d'Alep de victoire «amère» et d'échec pour «l'humanité».