Le ministre des Ressources naturelles, Jonatan Julien, a confirmé jeudi que la société d’État gardera 90 millions $.

Hydro-Québec remboursera seulement la moitié des trop-perçus

Le gouvernement Legault remettra seulement la moitié des 180 millions $ de trop-perçus d’Hydro-Québec en 2018 à la clientèle, même si la Coalition avenir Québec (CAQ), quand elle était dans l’opposition, demandait de tout reverser aux abonnés.

Le ministre des Ressources naturelles, Jonatan Julien, a confirmé jeudi que la société d’État gardera 90 millions $.

En point de presse, M. Julien a justifié cette décision en se basant sur une formule qui avait été élaborée par le précédent gouvernement libéral, en vertu de laquelle seuls 50 pour cent des trop-perçus sont reversés aux abonnés.

Au cours de la période de questions, le premier ministre François Legault a été attaqué par l’opposition sur cet enjeu. Le chef de la deuxième opposition, le péquiste Pascal Bérubé, a rappelé que la CAQ avait même naguère lancé une pétition pour exiger que l’ancien gouvernement libéral rembourse l’entièreté des trop-perçus accumulés depuis 2008, soit 1,4 milliard $.

«De son siège, le premier ministre et sa députée (Chantal Soucy) ont dit aux Québécois qu’il fallait rembourser, c’était ça, l’engagement (de la CAQ), a demandé M. Bérubé. C’était: remboursez! Et non pas: remboursez à moitié!»

Sur la défensive, M. Legault a argué que cela ne faisait pas partie de son cadre financier et de son programme électoral. Il a toutefois fait miroiter des réductions à venir.

«L’an prochain, Hydro-Québec va rembourser 120 millions $ (à sa clientèle), en réduisant de 1,1 pour cent ses tarifs. C’est ça. la promesse.»