Arrêté et accusé d'agression sexuelle, mardi, le député Harold LeBel «continuera d’exercer sa fonction de député de Rimouski» à titre d'indépendant, lui qui a été exclu du caucus du Parti québécois.
Arrêté et accusé d'agression sexuelle, mardi, le député Harold LeBel «continuera d’exercer sa fonction de député de Rimouski» à titre d'indépendant, lui qui a été exclu du caucus du Parti québécois.

Harold LeBel «souhaite démontrer qu’il n’a rien à se reprocher»

Olivier Bossé
Olivier Bossé
Le Soleil
Arrêté et accusé d'agression sexuelle sur une autre élue, mardi, le député Harold LeBel «souhaite démontrer qu’il n’a rien à se reprocher». De plus, «il continuera d’exercer sa fonction de député de Rimouski» à titre d'indépendant, lui qui a été exclu du caucus du Parti québécois.