Jusqu'à maintenant, Démocratie Québec a présenté 11 candidats sur 21 et compte bien présenter l'ensemble de son équipe à la population d'ici le 22 septembre, début officiel de la campagne électorale.

Guérette voit du positif dans le sondage de Québec 21

Même s'il la place en troisième position dans les intentions de vote, derrière Régis Labeaume et Jean-François Gosselin, Anne Guérette voit du positif dans le sondage interne de Québec 21, le parti de M. Gosselin.
«Ce qu'on remarque de plus important qui ressort de ce sondage-là, c'est que 43% des citoyens veulent du changement à l'hôtel de ville et ça, c'est positif», a commenté Mme Guérette, chef de Démocratie Québec en entrevue téléphonique mardi.
Ce coup de sonde commandé par Québec 21 et révélé par Le Soleil lundi indique qu'en vue des élections du 5 novembre, 58 % des électeurs choisiraient Régis Labeaume comme maire de Québec, tandis que 25 % voteraient pour Jean-François Gosselin et 17% pour Anne Guérette. 
La chef de Démocratie Québec ne veut pas commenter ces résultats favorables à Québec 21 en détail, mais affirme que son équipe sur le terrain sent elle aussi ce vent de changement dans la capitale. «Les gens de Québec veulent du changement, et on travaille pour ce changement-là depuis longtemps. C'est assez d'avoir un magistrat qui a trop de pouvoir à l'hôtel de ville», opine-t-elle. 
Mme Guérette ne se laisse pas démonter par les 17% d'intentions de vote que lui prête ce sondage. «Le vrai sondage, c'est le 5 novembre prochain (...) Si j'avais eu à être découragée, ça ferait longtemps que je ne serais plus là. Je me tiens debout devant le maire depuis 10 ans, je me bats pour ramener plus de démocratie à l'hôtel de ville de Québec.»
Jusqu'à maintenant, Démocratie Québec a présenté 11 candidats sur 21 et compte bien présenter l'ensemble de son équipe à la population d'ici le 22 septembre, début officiel de la campagne électorale.
Pas de commentaire chez Labeaume
Équipe Labeaume n'a pas voulu de son côté commenter le sondage interne de Québec 21. «On ne commentera pas parce qu'on ne commente jamais les sondages», indique Michel Desmeules, directeur des communications d'Équipe Labeaume. 
M. Desmeules soutient que tous les candidats sont sur terrain et font du porte à porte durant été. Le retrait de la vie politique de la conseillère Julie Lemieux, annoncé au début juillet, laisse un district libre dans le cas d'Équipe Labeaume. Selon M. Desmeules, des candidatures sont présentement à l'étude et un candidat remplaçant devrait être annoncé d'ici le 22 septembre.