Les avocats et les notaires du gouvernement québécois sont en grève depuis le 24 octobre dernier.

Grève des juristes: un début de lumière au bout du tunnel

De récents rapprochements entre le Conseil du trésor et le syndicat des 1100 juristes de l'État pourraient mener à une nouvelle offre gouvernementale dès cette semaine, a appris Le Soleil.
Le Conseil du trésor et le syndicat des avocats et notaires de l'État québécois (LANEQ) procédaient à une nouvelle rencontre exploratoire, vendredi, dans l'espoir de trouver un filon pour la reprise des négociations, au point mort depuis la mi-décembre. Les discussions ont été suffisamment constructives pour que les deux partis décident de poursuivre le dialogue dans la journée de samedi. 
Une autre rencontre est prévue pour lundi, mais déjà, «un certain rapprochement a été fait», a confié une source gouvernementale au Soleil. Tant et si bien que l'État québécois devrait déposer une nouvelle offre à LANEQ dès cette semaine, dans le but avoué de retourner à la table de négociation. 
Les rencontres de vendredi et samedi auraient permis d'établir un certain nombre de choses dans le camp gouvernemental. Les demandes du syndicat seraient notamment mieux comprises par le Conseil du trésor.
C'est donc dire que le plus long conflit de travail de l'histoire de la fonction publique québécoise commence peut-être à voir la lumière au bout du tunnel. Les juristes de l'État sont entrés en grève le 24 octobre, et les quelques tentatives de négociations tenues depuis ont toutes frappé un mur. 
Les membres de LANEQ ont notamment rejeté la dernière offre gouvernementale à 97 %, le 20 décembre, lors de deux assemblées simultanées à Québec et Montréal. La grève avait alors été reconduite à 90 % par les avocats et notaires de l'État. 
Les juristes grévistes ont récemment procédé à de nouvelles manifestations, devant les bureaux du Conseil du trésor, mercredi, devant le palais de justice de Québec, jeudi, et sur la route de l'Église, vendredi. Ce qui n'a pas empêché les représentants syndicaux de s'assoir de manière informelle avec le camp patronal. 
Mercredi, le représentant de LANEQ, Me Jean Denis, avait qualifié de «très encourageant» le chemin parcouru lors des rencontres exploratoires tenues les 27 décembre et 3 janvier. 
La rencontre prévue lundi sera déjà la cinquième, depuis Noël, entre les deux parties.