Des avions de chasse des Forces armées canadiennes

Frappes contre l'EI: la Défense muette jusqu'au vote

Au cours du mois dernier, les avions de chasse canadiens ont effectué 27 frappes aériennes contre des positions du groupe extrémiste État islamique (EI), dont une en Syrie.
Le ministère de la Défense nationale n'a pas fait de déclaration publique au sujet de la guerre contre le groupe terroriste depuis le 9 juillet. Ces chiffres ont été compilés par La Presse Canadienne à partir d'une liste disponible sur le site web du ministère. Le ministère affirme à présent qu'à moins d'un événement extraordinaire, il ne fera pas de mises à jour publiques sur la mission jusqu'aux élections.
La frappe unique en Syrie a eu lieu le 30 juillet à Al Bukamal, une ville située tout près de la frontière avec l'Irak, et visait un point de rassemblement des combattants de l'EI.
Depuis l'expansion et la prolongation de la campagne canadienne de bombardement le printemps dernier, les CF-18 ont effectué moins d'une dizaine de frappes contre l'ÉI en territoire syrien, bien qu'il s'agissait d'un des principaux arguments de Stephen Harper pour poursuivre la mission de combat.
Les alliés de la coalition dirigée par les États-Unis ont, de leur côté, mené jusqu'à quatre frappes par jour sur le territoire qui, selon Washington, a été cédé aux extrémistes armés par le régime du président Bachar el-Assad.