François Blais déplore «l'intimidation» de certains étudiants

Le ministre de l'Éducation, François Blais, parle «d'intimidation» pour qualifier l'action d'étudiants qui l'ont chahuté pendant près de deux minutes alors qu'il était attablé dans un restaurant de la Grande Allée.
Une vidéo a été publiée où l'on voit le ministre qui dîne en compagnie d'autres personnes lorsqu'un étudiant avec un porte-voix déclame un message désobligeant à son endroit.
«Je préfère toujours en politique l'argumentation à l'intimidation», a commenté à ce sujet le ministre, mardi matin.
La personne parvient à s'approcher près du ministre. La scène est filmée. L'étudiant reproche à M. Blais d'avoir changé ses positions, lui qui était un défenseur du revenu minimum garanti et de la gratuité scolaire lorsqu'il appartenait au monde universitaire, dit-il. «Pourtant, depuis qu'il est devenu ministre, il appuie la répression politique, il nuit à la démocratie et tue le débat public», peut-on entendre.
Un autre groupe d'étudiants, assis à la table tout juste derrière le ministre, se lève pour scander des slogans : «Un ministre qui démissionne, ça n'a jamais tué personne», «C'est pas l'éducation qu'il faut couper, c'est les patrons et les banquiers». Le ministre n'a pas voulu faire de commentaires en ce qui concerne la sécurité qui l'entoure.