En 2016, alors que M. Legault dénonçait la vente de Rona à Lowe’s, l’actuel président du Conseil du trésor, Christian Dubé, anciennement de la Caisse de dépôt et placement du Québec, la défendait.

Fermetures chez Rona: le PQ s'attend à une réaction «très musclée» du gouvernement Legault

QUÉBEC - Le Parti québécois (PQ) dit s’attendre à une réaction «très musclée» de la part du gouvernement Legault à l’annonce de la fermeture de 24 magasins Rona au Canada, dont neuf au Québec.

À LIRE AUSSI Fermetures de 9 succursales de Rona

Les fermetures ont été annoncées par Lowe’s vers 7 heures lundi, en anglais. La filiale canadienne du géant établi en Caroline du Nord n’a pas précisé combien d’employés canadiens allaient perdre leur gagne-pain à la suite des fermetures, se limitant à dire que certains travailleurs pourraient être transférés ailleurs dans son réseau.

En entrevue lundi, le porte-parole du PQ en matière de finances, Martin Ouellet, a dit penser aux employés concernés qui vivent «une journée très grise». Toutefois, les fermetures de ces magasins n’ont rien d’étonnant, selon lui, dans la mesure où la vente de Rona à Lowe’s a toujours été un «très mauvais «deal» pour le Québec».

M. Ouellet exhorte le premier ministre caquiste François Legault à réagir fortement à la nouvelle et à rapidement mettre en place des mesures permettant de protéger davantage les fleurons québécois.

En 2016, alors que M. Legault dénonçait la vente de Rona à Lowe’s, l’actuel président du Conseil du trésor, Christian Dubé, anciennement de la Caisse de dépôt et placement du Québec, la défendait.

En septembre dernier, il avait confié au Journal de Montréal que la vente était justifiée, la Caisse ayant réussi à «garder l’équilibre entre le développement économique du Québec et le rendement pour ses déposants».

Vu les visées «nationalistes» du gouvernement caquiste, le PQ dit s’attendre à une «évolution» et à une «prise de conscience» de la part des ministres.

«On se rappelle que la Caisse de dépôt a toujours eu dès sa création deux mandats: gérer de façon très active et positive les épargnants, les sous qui lui sont confiés, mais aussi il y a un levier de développement économique et c’est ce deuxième volet qui a été escamoté», a déclaré M. Ouellet.

«À la lumière de la suite des événements comme on connaît aujourd’hui, est-ce que l’économie du Québec se porte mieux? Je m’attendrais à ce qu’un gouvernement qui se dit nationaliste pose des gestes forts», a-t-il ajouté.

Le gouvernement devrait réagir officiellement en fin de journée aux fermetures annoncées. C’est le ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon, qui a le dossier entre les mains.

Pour sa part, l’opposition officielle libérale compte réserver ses commentaires.