Les affiches du candidat du Parti québécois, Michel Lagacé, arborent le nom de la nouvelle circonscription de Rivière-du-Loup-Témiscouata.

Est-du-Québec: les candidats sont choisis, la bataille peut commencer

Les péquistes et les libéraux de l'Est-du-Québec sont prêts à croiser le fer. Tous leurs candidats sont choisis dans les sept circonscriptions de ce territoire. Le Parti québécois (PQ) détient cinq des sept sièges, le Parti libéral du Québec (PLQ), deux.
Dans Rivière-du-Loup-Témiscouata, sans surprise, Michel Lagacé, préfet de la MRC de Rivière-du-Loup et président de la Conférence régionale des élus (CRE) du Bas-Saint-Laurent, endossera pour la deuxième fois la bannière péquiste contre son adversaire de 2012, le député libéral, Jean D'Amour, qui l'avait emporté par plus de 2400 votes. «Il faut des emplois, mais je veux aussi un gouvernement proche des gens, travailler pour accompagner et soutenir les services de proximité pour nos aînés, nos jeunes et nos familles», a dit Michel Lagacé, qui a aussi parlé des chantiers de la 85 et de l'autoroute 20.
Sauf Irwin Pelletier dans Rimouski, tous les députés péquistes se représentent au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie-Les-Îles : l'ex-député André Simard dans Côte-du-Sud, Harold Lebel (Rimouski), le ministre Pascal Bérubé (Matane-Matapédia), le ministre Gaétan Lelièvre (Gaspé), le député Sylvain Roy (Bonaventure) et la députée Jeannine Richard (Îles-de-la-Madeleine).
Dans Rimouski, la controverse semble terminée entre le candidat Thomas Briand-Gionest, exclu de l'investiture péquiste, et Harold Lebel, ce dernier souhaitant «travailler avec lui, l'avoir à quelque part. On verra, je n'irai pas dans les détails», a dit Harold Lebel lors de son discours d'investiture à la suite d'une conversation tenue la veille avec Thomas Briand-Gionest.
La circonscription de Rimouski n'a pas fait élire de député libéral depuis 1994, il y a 20 ans, circonscription qui était alors représentée par Michel Tremblay, défait par la péquiste Solange Charest.
Les porte-étendard des libéraux seront les députés Norbert Morin (Côte-du-Sud) et Jean D'Amour (Rivière-du-Loup-Témiscouata), Pierre Huot dans Rimouski (annonce officielle aujourd'hui), l'ex-député Damien Arsenault dans Bonaventure et Germain Chevarie aux Îles-de-la-Madeleine. Les noms de candidats dans Matane-Matapédia et dans Gaspé, déjà choisis, selon le service de presse du PLQ, seront annoncés dans les prochains jours.
CAQ et Québec solidaire
La Coalition avenir Québec (CAQ) compte des candidats, selon son site Internet, dans Côte-du-Sud (Mireille Caron), Gaspé (Yvan Blanchard) et Bonaventure (Jean-Marc Landry). Du côté de Québec solidaire, il n'y a que deux candidatures connues, celles de Simon Côté dans Côte-du-Sud et de Patricia Chartier dans Bonaventure.